L’ANP présente un bilan 2020 «satisfaisant», en dépit d’un contexte inédit

L’ANP présente un bilan 2020 «satisfaisant», en dépit d’un contexte inédit

Arrivées des navires, dématérialisation, échanges extérieurs…

Les échanges extérieurs par voie maritime ont enregistré durant l’année 2020 un trafic de 92,5 millions de tonnes, en progression de 5,1% par rapport aux volumes traités une année auparavant. «Ce résultat est la conséquence du bon comportement du trafic des céréales qui a atteint un record historique de 9,4 millions de tonnes et des trafics du phosphate et dérivés», explique un récent communiqué de l’Agence nationale des ports (ANP) qui a tenu vendredi 9 juillet 2021 son assemblée générale sous la présidence d’Abdelkader Amara, ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, président du conseil d’administration de cette Agence. Au cours de cette réunion consacrée au bilan de l’année 2020, Nadia Laraki, directrice générale de l’ANP, a mis en avant les efforts déployés par l’Agence et ses différents partenaires et institutionnels afin de permettre aux ports d’assurer leur mission dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée à la Covid-19.

«La continuité des services portuaires est le fruit des multiples mesures mises en place, ce qui a permis à l’outil portuaire national d’assurer la continuité d’approvisionnement du pays en produits stratégiques aussi bien à l’import qu’à l’export», rapporte la même source ajoutant que le secteur portuaire national a fait preuve d’une grande agilité matérialisée notamment par une adaptation rapide au contexte inédit marqué par la fermeture des autres points d’accès frontaliers. Cette adaptation s’est traduite notamment par le renforcement des mesures de sécurité sanitaire au sein des ports, l’accélération de la dématérialisation des processus portuaires, à travers la digitalisation de nouveaux services et la régulation rapprochée des processus opérationnels tenant compte de nouvelles contraintes imposées par la crise sanitaire et le niveau exceptionnel de certains flux de trafic. Au niveau de la régulation des activités et des opérateurs, 2020 a également connu une forte agilité sur le plan opérationnel, notamment pour gérer des évolutions inattendues de certains trafics et/ou des situations de pic d’arrivées de navires engendrées par les circonstances de la pandémie de Covid 19, selon la même source. Pour ce qui est du développement et de modernisation de l’outil portuaire, l’Agence se dit avoir pris les dispositions nécessaires pour garantir la continuité des chantiers dans le respect des mesures sanitaires décidées par les autorités publiques. Du côté des réalisations financières, l’Agence rappelle que «les principaux indicateurs affichent des niveaux satisfaisants, notamment le chiffre d’affaires (+4,7%), la valeur ajoutée (+2,4%) et la capacité d’autofinancement de l’Agence (+16,8%)». Notons que lors de cette réunion, le conseil a salué la pertinence et l’efficacité des mesures prises par l’Agence pour la continuité des services portuaires en vue de faire face aux implications de la crise sanitaire liée à la Covid-19 et l’évolution positive des indicateurs d’activités de l’Agence en dépit du contexte caractérisé par la pandémie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *