L’arrachage de la betterave à sucre démarre à Casablanca-Settat

L’arrachage de la betterave à sucre démarre à Casablanca-Settat

Une superficie de 18.000 hectares réalisée à ce jour

Une superficie de 2.500 hectares de légumes variés sera programmée sur la période allant de juillet à août 2020 pour une production prévisionnelle de 80.000 tonnes qui seront écoulées sur le marché entre octobre et décembre 2020.

L’arrachage de la betterave à sucre démarre dans la région de Casablanca-Settat. L’opération lancée le 23 avril se déroule dans de bonnes conditions. C’est ce qu’indique la Direction régionale de l’agriculture. En effet, la filière sucrière est l’un des leviers agricoles de Casablanca-Settat. La région couvre en effet 40% de la production nationale de sucre, une proportion qui démontre clairement le poids de ce territoire agricole au niveau national.
Au titre de l’actuelle campagne, une superficie de 18.000 hectares de cette culture a été réalisée. Parallèlement à la betterave sucrière, les cultures printanières se développent conformément aux objectifs fixés. Le bilan dressé au 24 avril fait état d’un taux de réalisation de 93% du programme des cultures printanières, soit 7.400 hectares réalisés.

Cette superficie est composée de 2.200 hectares de pommes de terre, 600 hectares d’oignons, 260 hectares de tomates, 240 hectares de carottes, 300 hectares de courgettes, 820 hectares de navets. Les 2.980 hectares restants sont constitués de diverses variétés.
Notons que la plantation des cultures printanières se fait entre les mois de mars et mai. Le programme mis en œuvre au titre de l’actuelle campagne porte sur une superficie de 8.000 hectares pour une production légumière de 235.000 tonnes qui approvisionnera le marché tout au long de la période allant de juillet à septembre.

Afin d’assurer la continuité de l’approvisionnement du marché, une superficie de 2.500 hectares de légumes variés sera programmée sur la période allant de juillet à août 2020 pour une production prévisionnelle de 80.000 tonnes qui seront écoulées sur le marché entre octobre et décembre 2020.
Ainsi, le marché sera continuellement approvisionné en légumes et primeurs tout au long de l’année, et par conséquent les besoins de la région seront satisfaits par une production qui ne connaîtra aucune interruption. A noter que la superficie totale de culture légumière au niveau de la région Casablanca-Settat est estimée à 33.000 hectares avec une production de 1 million de tonnes, soit une contribution de 15% à la production nationale. La valeur globale de cette production est estimée à 1,4 milliard de dirhams générant une valeur ajoutée de 750 millions de dirhams. La filière légumière offre dans la région d’importantes opportunités d’emploi estimées à 2,7 millions de jours ouvrables.

En effet, la région de Casablanca-Settat est considérée comme le principal fournisseur des marché locaux de légumes. La région est réputée par sa production abondante, ce qui fait d’elle une zone exportatrice par excellence.
La bande côtière qui s’étend de Chtouka à El Oualidia est considérée parmi les principales zones productrices de légumes de la région, outre Boulaouane qui comprend une superficie de 1.100 hectares irrigués.
La région connaît actuellement la réalisation d’un projet d’irrigation en goutte-à-goutte sur une superficie de 3.200 hectares au niveau d’Azemmour-Bir Jdid.
S’agissant de la filière laitière, les besoins en consommation du lait sont satisfaits dans la région qui connaît en cette période un pic de production. De même, le rythme de l’activité des abattoirs de viandes rouges et blanches est régulier assurant ainsi une production qui couvre largement les besoins.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *