Le budget citoyen rappelle les points clés de l’année 2021

Le budget citoyen rappelle les points clés de l’année 2021

Relance, réformes, emplois…

Le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration vient de publier le budget citoyen du PLF 2021. Celui-ci fait état des priorités de l’année 2021 qui portent sur la relance économique, le lancement de la généralisation de l’AMO et le renforcement de l’exemplarité de l’Etat et la rationalisation de la gestion.
Ce budget est un outil de simplification de l’information financière auprès du citoyen. En effet, ce document permet de mettre en lumière les chantiers de réforme lancés et revient sur la période difficile de la Covid-19 marquée par l’élan de solidarité et le soutien apporté aux personnes ayant perdu leur source de revenus. Ainsi, environ 5 millions de familles et 900 mille salariés ont été soutenus.

Près de 50.000 entreprises ont également été couvertes par une aide qui leur a permis de bénéficier de crédits garantis par l’Etat. Sans parler de l’ensemble de mesures prises pour préserver des milliers d’emplois. Dans ce contexte un pacte pour la relance économique et l’emploi a été signé le 6 août 2020. Outre les mesures fiscales et douanières prévues, plusieurs moments forts sont attendus en 2021 dans le cadre de cette relance mais également à destination des secteurs sociaux. L’éducation et la santé sont présentées comme prioritaires en 2021 avec respectivement 72 MMDH et 20 MMDH qui seront octroyés à ces deux secteurs.

Le budget citoyen fait référence, en tant que temps fort, à la création du «Fonds Mohammed VI pour l’Investissement» et qui sera doté de personnalité morale. On notera aussi le soutien de l’investissement public par une enveloppe budgétaire de 230 MMDH, dont 45 milliards de dirhams au titre dudit Fonds. L’accent est également mis sur l’accélération de la mise en œuvre du plan de relance de l’économie nationale à travers la redynamisation du programme «Intelaka» (9.500 entreprises bénéficiaires, dont 2.000 dans le monde rural) et l’intensification des efforts de soutien apportés aux entreprises à l’aide du dispositif des prêts garantis par l’Etat.

Ainsi, «Damane Relance» bénéficie à 23.000 entreprises marocaines, d’un volume de crédits de plus de 27 MMDH. Pour sa part, «Damane Oxygène» couvre 50.000 petites et moyennes entreprises bénéficiaires, à hauteur de 18 MMDH. Dans la liste des faits marquants on compte par ailleurs le lancement de la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire avec un montant global de près de 14 MMDH. 9 MMDH seront financés par le budget général de l’Etat dont 4,2 MMDH au titre de l’année 2021.

Par ailleurs, le budget citoyen revient sur les étapes de la généralisation de l’assurance maladie obligatoire avec l’extension, d’ici la fin 2022 au plus tard, de la couverture médicale obligatoire, de sorte que 22 millions de bénéficiaires additionnels accèdent à l’assurance maladie de base. A l’horizon 2023, il est prévu d’arriver à la généralisation des allocations familiales qui seront destinées ainsi à près de sept millions d’enfants en âge de scolarité, au profit de trois millions de familles.

La période 2024-2025 concernera l’élargissement de la base d’adhérents au système de retraite en y intégrant environ 5 millions de Marocains parmi la population active non titulaire d’un droit à une pension. Dans cette même période, l’objectif serait de parvenir à généraliser l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des citoyens ayant un emploi régulier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *