970x250

Le chantier agricole va bon train à Al Hoceima

Le chantier agricole va bon train à Al Hoceima

Mohammed Sadiki s’est enquis mardi de plusieurs projets dans la province

Mohammed Sadiki s’enquiert de la dynamique agricole dans la province d’Al Hoceima. Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a procédé mardi à l’inauguration d’un projet de construction d’une unité de valorisation, de séchage de figues et de conditionnement de fruits secs. Située au niveau de la commune de Béni Abdellah, cette unité porte sur un investissement global de 2,2 millions de dirhams. Elle est installée sur une superficie de 251 mètres carrés, ce projet a pour vocation d’accroître la capacité de valorisation de la production agricole de figues et de fruits secs et à assurer la commercialisation de la production agricole.

«La filière figues au niveau de la province d’Al Hoceima a connu un développement remarquable, avec une superficie totale qui dépasse 6.811 hectares, dont 3.357 hectares plantés dans le cadre du Plan Maroc Vert», note le ministère de l’agriculture à ce propos. Et de poursuivre que «la production annuelle est de 4.400 tonnes, avec une valeur de transactions dépassant les 44 millions de dirhams, et emploie plus de 102.000 jours de travail annuellement». Lors de sa visite de terrain, M. Sadiki s’est rendu à Imzouren où il a pris connaissance de l’état d’avancement des projets d’aménagement des pistes rurales dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural 2017-2022 de la province Al Hoceima. Ce dispositif concerne, en effet, 12 communes territoriales sur 90,4 kilomètres avec un investissement de plus de 129,5 millions de dirhams. «Ce programme a pour objectif de désenclaver les zones accidentées et de faciliter l’accès des agriculteurs aux zones agricoles et améliorer les conditions de valorisation et de commercialisation de produits agricoles», rappelle le département de l’Agriculture à ce propos.

M. Sadiki a également visité un projet d’élevage de chèvre laitières et de valorisation de leur production dans la même commune. Il vise, en effet, à assurer l’approvisionnement du marché local en lait de chèvres et ses dérivés, ainsi qu’à créer des opportunités d’emploi et à diversifier les sources de revenus des agriculteurs bénéficiaires. «D’un coût global de plus de 4 millions de dirhams, le projet qui profite à plusieurs femmes rurales, consiste en l’acquisition de 90 chèvres laitières, l’acquisition et la distribution de matériel d’élevage ainsi que la construction d’une unité de collecte et de valorisation du lait», relève-t-on de la tutelle qui assure que le projet atteint actuellement un taux de réalisation de 35%.

A noter que Mohammed Sadiki a présidé au niveau de ce projet une opération de distribution de chèvres à des femmes rurales en situation difficile qui ont une expérience dans l’élevage, et qui disposent de terres irriguées suffisantes pour produire du fourrage de bétail. Au niveau de la commune territoriale d’Izmouren, M. Sadiki a distribué des outillages pour l’entretien des arbres fruitiers, et ce dans le cadre du programme Awrach. Le ministre a également procédé à la distribution d’équipements au profit des coopératives dans le domaine des produits de terroir.

Plan agricole de la province d’Al Hoceima

Tout savoir sur les objectifs fixés à l’horizon 2030

La visite de Mohammed Sadiki au niveau de la province a été ponctuée par la présentation de données relatives au plan agricole de la province établi dans le cadre de la stratégie Al Jayl Al Akhdar 2020-2030. Il est ainsi prévu de favoriser l’accès à 3.300 familles à la classe moyenne agricole. Toujours dans le volet accordé à l’élément humain, il est également prévu d’étendre l’assurance agricole à 1.865 hectares dans la province, de faire bénéficier 24.000 agriculteurs de la couverture médicale, la création de 207 nouvelles organisations agricoles et la plantation de 9.780 hectares dans le cadre de l’agriculture solidaire. S’agissant de la poursuite de la dynamique de développement agricole, le plan agricole de la province prévoit de porter le produit intérieur brut agricole à 3,8 milliards de dirhams et de créer 15 nouvelles unités de valorisation. A cela s’ajoutent la construction d’un marché hebdomadaire moderne, d’un marché à bestiaux et de 3 abattoirs agréés, la modernisation des périmètres d’irrigation sur une superficie de 1.500 hectares et l’équipement de 600 hectares de terres agricoles en système d’irrigation avec les énergies renouvelables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.