Le digital, levier de croissance économique

Le digital, levier de croissance économique

Microsoft soutient les entreprises au Maroc en matière de résilience numérique

«En 2030, l’intelligence artificielle contribuera à 12% au PIB mondial. Il serait intéressant que le Maroc ait sa part du gâteau de ce PIB», estime M. Yahiaoui qui rappelle que des métiers vont disparaître et d’autres seront créés.

«La tech est un levier et vecteur de relance et croissance économique». Les propos réitérés, mardi, par Ahmed Yahiaoui, directeur régional et customer success pour l’Afrique et directeur par intérim du pays chez Microsoft Maroc, lors d’un webinaire organisé par la multinationale, illustrent le grand intérêt de ce secteur.
Pour le responsable, l’année 2020 était celle de l’accélération du digital au Maroc également. Ainsi, il met en avant l’apport de Microsoft pour les entreprises publiques et privées au cours de la crise sanitaire.

4 milliards de minutes de réunions par jour sur Teams en avril

Dans ce sens, l’intervenant s’exprime sur la nouvelle solution Microsoft Teams qui a 3 à 4 ans d’existence. «Vers avril, 4 milliards de minutes de réunions ont été enregistrées par jour sur cette application qui a vu une demande explosive d’utilisateurs», précise-t-il. En détail, 20 millions d’utilisateurs ont recours à la solution. En mars 2020, 30 millions d’utilisateurs s’y sont connectés et en avril 2020, 75 millions d’utilisateurs y ont eu recours par jour. «Au Maroc, la même tendance a été enregistrée, soit des dizaines de milliers d’utilisateurs se sont connectés à Teams. Plusieurs dizaines de milliers de licence Teams ont été octroyées à des ministères et entreprises pour le télétravail. Aussi, des milliers de licence ont été également octroyées gratuitement au secteur de l’éducation», avance-t-il. A ce propos, Hasnae El Ayoubi El Idrissi, spécialiste éducation Moyen-Orient et Afrique, pays émergents, indique que Teams est une plate-forme «de choix» en éducation. Elle précise également la création de classes virtuelles et de 4,4 millions de comptes ouverts pour les élèves des lycées et collèges. «Le Maroc est le deuxième pays au MENA à utiliser Teams pendant la fermeture des écoles», ajoute-t-elle en rappelant l’existence d’une interface de Teams sur Massar.

Une initiative innovante

L’événement en ligne était également l’occasion pour M. Yahiaoui de mettre en avant, dans le cadre de Microsoft Philanthropies, l’initiative Global Skilling au Maroc destinée à former 25 millions de personnes impactées par la Covid-19 pour une réinsertion professionnelle. A cet effet, Microsoft Philanthropies s’est associée avec Anapec en septembre dernier et Injaz Al Maghrib la semaine dernière afin de «cibler des jeunes avec cette même initiative». Pour l’heure, les apprenants enregistrés à cette initiative se chiffrent à 90%. Avec Injaz Al Maghrib, l’initiative cible 50.000 apprenants. Au Maroc, 90.000 personnes sont engagées à Global Skilling dans le cadre de laquelle le travail se poursuivra en 2021 pour certifier 50.000 personnes.

Projections dans l’avenir

«En 2030, l’intelligence artificielle contribuera à 12% au PIB mondial. Il serait intéressant que le Maroc ait sa part du gâteau de ce PIB», estime M. Yahiaoui qui rappelle que des métiers vont disparaître et d’autres seront créés. Comme il l’indique, les entreprises sont en train de repenser leurs métiers. «Il importe que le Maroc commence à repenser sa politique de formation», avance-t-il. Aussi, l’innovation peut être, pour lui, un accélérateur d’économie digitale. «La réglementation a progressé au Maroc. Il suffit de travailler sur la confiance numérique», conclut-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *