Le FADES participe au financement du barrage Wirgane

Ce prêt, qui a fait l’objet d’un accord signé lundi à Rabat par le ministre des Finances et de la Privatisation M. Fathallah Oualalou et le Directeur général, président du Conseil d’administration du FADES M. Abdellatif Youssef Al Hamad, vise à garantir des approvisionnements supplémentaires en eau potable pour répondre aux besoins de la ville de Marrakech, en améliorant les sources superficielles de l’Oued Nfis et en remplaçant les pertes de Oued Takarkoust, à cause de la boue, outre la protection des zones situées aux alentours du barrage.
Le remboursement de ce prêt sera échelonné sur 22 ans avec un intérêt de 4,5% et 5 années d’exonération. Le Fonds OPEP du développement international participe au financement du projet du barrage de Wirgane à Marrakech, dont le coût global s’élève à 650 millions de DH, avec un prêt de 20 millions de DH.
Lors de la cérémonie de signature, à laquelle ont assisté notamment le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement, M. Mohamed El Yazghi et le Secrétaire d’Etat chargé de l’Eau, M. Abdelkabir Zahoud, M. Oualalou a salué la coopération existante entre le Maroc et le FADES, mettant l’accent sur la contribution louable du fonds à plusieurs projets montés au Maroc.
Il a, par la même, relevé que l’accord signé « est un autre jalon qui s’ajoute aux accords de prêts destinés au financement de projets dans les secteurs de l’agriculture, de l’irrigation, de l’industrie, des télécoms, de l’électricité, du transport et de l’habitat ». Pour sa part, Abdellatif Youssef Al Hamad a indiqué que la stabilité dont jouit le Royaume est un facteur permettant de renforcer la coopération entre le Maroc et le FADES.
Il a souligné, à ce propos, l’intérêt accordé par le fonds au financement d’autres projets au Royaume. Selon le ministère des Finances et de la Privatisation, le montant global des prêts du FADES au Maroc a atteint, après la signature de cet accord, 18 milliards DH, destinés au financement de 46 projets.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *