Le HCP le confirme dans sa dernière enquête de conjoncture : Le moral des ménages en berne

Le HCP le confirme dans sa dernière enquête de conjoncture  : Le moral des ménages en berne

La confiance des ménages toujours en dégradation.

C’est ce qui ressort de la note d’information du Haut-commissariat au Plan relative à l’enquête de conjoncture auprès des ménages. «L’indice de confiance des ménages (ICM) s’est ainsi établi à 63 points, au lieu de 68,3 points enregistrés le trimestre précédent et 65,6 points une année auparavant», relève-t-on du HCP. Cet indice articule ses composantes autour de la perception par les ménages de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et de leur situation financière.

Ainsi, 65,6% des ménages confirment une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois au moment où 14,8% attestent d’une amélioration. «Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 50,8 points, contre moins 50,5 points au trimestre précédent et moins 24,8 points au même trimestre de l’année passée», explique le HCP dans sa note. Pour ce qui est de l’évolution du chômage, les opinions restent toujours pessimistes. 80% des répondants à l’enquête du HCP s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.
Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 69,8 contre 75,2 points un an auparavant. Par ailleurs, 74,6% des ménages participants à l’enquête considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. «Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif avec moins 65,6 enregistrant une dégradation par rapport au trimestre précédent où il s’est établi à moins 61,6 et une amélioration par rapport au même trimestre de l’année précédente se situant à moins 68», explique le HCP dans ce sens.

Le HCP relève également un sentiment de détérioration ainsi qu’un attentisme d’amélioration de la situation financière des ménages. «Au deuxième trimestre de 2021, 54,6% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 41,7% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 3,7% affirment épargner une partie de leur revenu», peut-on lire de la note du HCP. Quant à l’évolution de leur situation financière, 55,5% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de moins 50 points contre moins 47,4 points au trimestre précédent et moins 27 points au même trimestre de l’année précédente.

S’agissant de l’évolution des autres indicateurs trimestriels de la conjoncture, le HCP observe une perception moins pessimiste de la capacité future des ménages à épargner.
Parmi les constats faits, on relève également une augmentation attendue des prix des produits alimentaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *