Le marché marocain suscite l’appétit du riz US

Le marché marocain suscite l’appétit du riz US

Les Etats-Unis sont parmi les plus grands producteurs mondiaux

Bientôt du riz américain sur nos assiettes ? En tout cas, la «Rice Producers Association» (USRPA) s’intéresse au marché de l’alimentation au Maroc et offre ainsi aux distributeurs du Royaume l’opportunité d’y introduire du riz de qualité des plus compétitifs à l’international. Il est de notoriété que les États-Unis ont depuis toujours compté parmi les plus grands producteurs de riz au monde. Les producteurs de riz américains se distinguent notamment par leur capacité à mettre en avant le caractère qualitatif dans toutes les étapes de la production. Créée en 1877, l’Association des producteurs de riz des États-Unis, riche d’une expérience de près d’un siècle et demi, n’a cessé d’œuvrer pour le développement de l’industrie du riz en investissant entre autres dans les activités de recherche & développement.

En effet, les avancées techniques et les méthodes novatrices appliquées dans la production, le traitement, l’emballage et le transport permettent aux riziculteurs américains de fournir des produits de riz finaux cohérents et d’une qualité exceptionnelle à destination des consommateurs du monde entier. D’ailleurs l’USRPA le revendique. Le riz cultivé aux États-Unis est sans gluten, sans sodium, ni cholestérol et plus important encore, il ne contient pas d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

Ce qui représente un atout de taille dans la politique de santé publique marocaine. Au Maroc, le riz est de plus en plus présent dans les habitudes alimentaires et culinaires. On le retrouve aussi bien dans les entrées, les plats principaux que dans certains desserts. A cet effet, le riz américain demeure un produit de grande consommation, sain et offrant un excellent rapport qualité-prix. Enfin, l’importation du riz américain est d’autant plus facilitée grâce à l’accord de libre-échange signé entre le Maroc et les USA et qui est entré en vigueur depuis plus de 15 ans maintenant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *