Le Maroc investit dans les puces électroniques

Le Maroc investit dans les puces électroniques

Le détail des projets approuvés par la Commission des investissements présidée par M. Akhannouch

M. Jazouli a fait remarquer que cette Commission intervient aujourd’hui dans un contexte particulier, où le gouvernement souhaite dynamiser les investissements, soulignant que le chef du gouvernement a décidé d’«avoir des commissions régulières toutes les semaines, jusqu’à épurement des différents projets d’ici la fin de l’année».

Cinq mille emplois, deux milliards de dirhams et 13 projets… C’est là la première moisson de la Commission des investissements sous le gouvernement Akhannouch. Dans ce sens, les premiers projets d’investissements arrivent avec la nouvelle équipe gouvernementale dans des domaines de haute technologie, notamment les puces électroniques. En effet, la Commission, réunie mardi à Rabat, sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a approuvé un total de 13 projets pour un montant global de plus de 2 milliards de dirhams (MMDH), a indiqué le ministre délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli.

S’exprimant à l’issue de cette réunion, M. Jazouli a souligné que ces projets approuvés durant cette session vont permettre de créer environ 5.000 emplois, dont 2.000 directs et 3.000 indirects. Sur les 2 MMDH, un milliard sera consacré aux investissements locaux et 1 MMDH sera alloué aux investissements étrangers dans des secteurs stratégiques, notamment les puces électroniques pour les véhicules ou encore la pharmaceutique, a-t-il fait savoir. Il a également précisé que cette 81ème réunion, première de ce nouveau gouvernement, tient compte des orientations de SM le Roi Mohammed VI pour le développement des investissements, en particulier les investissements privés, comme cela figure dans le nouveau modèle de développement (NMD) ou encore au niveau du programme gouvernemental.

Le ministre a, par ailleurs, fait remarquer que cette Commission intervient aujourd’hui dans un contexte particulier, où le gouvernement souhaite dynamiser les investissements, soulignant que le chef du gouvernement a décidé d’ «avoir des commissions régulières toutes les semaines, jusqu’à épurement des différents projets d’ici la fin de l’année», et passer en revue l’ensemble des dossiers d’investissement pour «accélérer les différents investissements au Maroc».
Le gouvernement est décidé à mettre le paquet dans le domaine de l’investissement.


Pour rappel, le chef du gouvernement avait présidé, mardi 9 novembre dernier à Rabat, une réunion consacrée à l’investissement en présence d’Abdelouafi Laftit, ministre de l’intérieur, Mohcine Jazouli, Ghita Mezzour, ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la transition numérique et de la réforme administrative, ainsi que les directeurs des 12 Centres régionaux d’investissement (CRI) du Royaume. Cette réunion a été consacrée à l’examen de l’ensemble des mesures nécessaires pour stimuler la relance économique à travers l’investissement et faciliter l’acte d’investir.
La réunion a ainsi concerné la contribution des CRI à la mise en œuvre, au niveau régional, des politiques publiques en matière d’investissement et de revenir sur le travail important effectué par les CRI au cours des deux dernières années, après la profonde réforme opérée sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI.
A noter que cette rencontre intervient suite à la réunion consacrée à l’investissement et présidée par le chef du gouvernement le 27 octobre dernier, et qui avait pour objectif de discuter de l’ensemble des mesures nécessaires à l’accompagnement de l’investissement productif, générateur de valeur ajoutée et d’emplois, notamment à travers l’action des Centres régionaux d’investissement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *