EconomieUne

Le Maroc restreint l’exportation de l’huile d’argan

© D.R

Une licence spéciale sera nécessaire à la frontière dès le 1er juillet

bénéficier de licences d’exportation des produits concernés devront déposer leurs demandes sur la plateforme

L’exportation de l’un des produits de terroir phares du Maroc désormais conditionnée. En effet, les autorités viennent de prendre une décision importante concernant l’huile d’argan. La Douane marocaine a ainsi officialisé des mesures concernant les restrictions quantitatives de ce produit 100% «made in Morocco». Ainsi, l’exportation de l’huile d’argan torréfiée et non torréfiée, en récipient contenant plus de 5 litres, est soumise à une licence d’exportation.

Cette décision va entrer en vigueur dès le 1er juillet prochain. Dès cette date, les exportateurs désirant bénéficier de licences d’exportation des produits susmentionnés devront déposer leurs demandes sur la plateforme PortNet accompagnées d’une copie de la facture pro-forma. Au cours de son dernier point de presse, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, avait affirmé que l’activation du régime de licence d’exportation a pour objectif de contrôler les quantités exportées ainsi que de maintenir les emplois des personnes travaillant dans la filière au Maroc.

Les autorités gouvernementale affirment que les quantités des huiles exportées ne profitent pas toujours à la filière locale, d’où la nécessité de plus de contrôle. Il faut par ailleurs dire que les restrictions annoncées arrivent à un moment où les produits des matières premières flambent depuis quelques mois déjà sur les marchés internationaux. L’un des produits les plus concernés par la flambée des cours à l’international est bien évidemment les oléagineux. Les tensions actuelles entre l’Ukraine et la Russie sont la principale raison derrière cette flambée. La FAO indique que les prix de l’huile de colza et de l’huile de tournesol ont affiché une hausse de plus de 60%. Face à cette situation exceptionnelles, plusieurs pays prennent des mesures pour réguler leurs exportations.

Il faut préciser que le Maroc est le premier producteur mondial de l’huile d’argan. L’engouement à l’échelle internationale pour ce produit de terroir ne cesse de grandir, ce qui se répercute sur les exportations marocaine de ces produits. L’huile d’argan est l’une des huiles les plus rares au monde et est considérée comme «l’or liquide» du Maroc. Elle a de multiples usages en cuisine, en médecine et en cosmétique. Sa capacité à prévenir les maladies cardiovasculaires et ses bienfaits pour la peau sont scientifiquement reconnus.

Pour 1 litre d’huile d’argan, il faut compter environ 60 kilogrammes de fruits, soit autant que pour obtenir 2 kilogrammes d’amandons. On estime la production nationale d’huile d’argan de 4.000 à 6.000 tonnes par an alors que son exportation oscille entre 1.000 et 1.500 tonnes par an. L’argan a progressivement gagné en notoriété dans le monde puisqu’en 2011 un contrat programme entre le gouvernement et la Fédération interprofessionnelle marocaine de la filière de l’argan a été signé à l’échelle nationale. Puis en 2014, l’arganier a été reconnu en tant que patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Avant d’être reconnu en 2018 en tant que système du patrimoine agricole mondial par l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). En 2021, l’Assemblée générale de l’ONU proclame le 10 mai journée internationale de l’arganier.

Articles similaires

SociétéUne

Aïd Al Adha: Grâce Royale au profit de 1484 personnes

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a bien voulu...

ActualitéUne

SM le Roi, Amir Al Mouminine, accomplira lundi la prière de l’Aïd Al-Adha à la mosquée Hassan II à Tétouan

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, accomplira...

ActualitéUne

Opération « Marhaba 2024 »: Arrivée du premier navire au port d’Al Hoceima

Le premier navire transportant environ 220 Marocains résidant à l’étranger (MRE) et...

ActualitéUne

L’ONEE appelle à rationaliser la consommation de l’eau potable

L’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) – Branche Eau-...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux