Le MRV de la région Souss-Massa fait son chemin

Le MRV de la région Souss-Massa fait son chemin

Premier de son genre au niveau national pour lutter contre les changements climatiques

Ce projet phare témoigne du leadership de la région Souss-Massa en particulier et du Maroc en général en matière de protection des impacts du changement climatique.

Le développement d´un système de Mesure Reporting & Verification (MRV) régional du Souss-Massa et son pilotage dans les secteurs de l’énergie et de l´agriculture a été au centre d’un atelier organisé début de semaine à Agadir pour présenter l’état d’avancement de ce projet premier de son genre au niveau national.

Ce projet phare témoigne du leadership de la région Souss-Massa en particulier et du Maroc en général en matière de protection des impacts du changement climatique. En effet, le Maroc a bénéficié d’un financement international dans le cadre de l’Initiative pour la transparence de l’action climatique (ICAT) qui a été créée pour répondre à la nécessité de renforcer la transparence et de renforcer les capacités dans le cadre de l’Accord de Paris. L’ICAT développe actuellement un cadre méthodologique qui sera utilisé par les pays afin de mesurer et d’évaluer l’impact de leurs politiques et actions climatiques.

En effet, ce système s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique (PTRC) et suite à la signature du mémorandum d’entente entre le secrétaire d’Etat chargé du développement durable (SEDD), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUE) et l’Université technique du Danemark (DTU Partnership), et qui contribuera à appuyer la région Souss-Massa pour mettre en place un système régional pilote de MRV.

Ce dernier concerne l’analyse des besoins pour la situation actuelle et des besoins pour l’établissement d’un système MRV pilote au niveau de la région Souss-Massa (I), la proposition d´un cadre institutionnel et légal pour le MRV régional (II), l’analyse et proposition de développement d´une plateforme et un système assurance qualité pour la collecte des données au niveau régional (III), l’établissement d’une feuille de route pour la mise en place d´un systeme MRV régional sous l´égide des autorités compétentes (IV) et enfin le pilotage du système MRV régional pour le secteur de l´énergie et l’agriculture.

Pour rappel, cette région est dotée d’un PTRC qui traduit l’engagement des acteurs locaux pour résorber l’impact de ce phénomène à travers des projets d’adaptation et d’atténuation. Celui-ci  prévoit un portefeuille de projets d’adaptation et d’atténuation à mettre en œuvre de manière prioritaire, en impliquant l’ensemble des préfectures et provinces de la région ainsi que les secteurs d’activités y revêtant une importance capitale (agriculture, tourisme, énergie, gestion de déchets, industrie, habitat, littoral et pêche).

Le PTRC est scindé en deux grandes phases, à savoir : élaboration d’un état des lieux et d’une situation territoriale de lutte contre le réchauffement climatique (STRC), et un plan d’action fixant les priorités du territoire en matière d’investissement, de planification, ou de renforcement de capacités, ainsi que les budgets à allouer. Ce plan permettra à la région d’apporter une véritable réflexion inédite sur les CC, la perception locale et les solutions durables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *