Le nouveau concept ONDA

Le nouveau concept ONDA

Les temps changent, les institutions aussi. Les premières réalisations de l’Office national des aéroports (ONDA), pour la première année de son plan stratégique, sont au rendez-vous.
Le Conseil d’administration de l’Office a approuvé, vendredi 24 décembre à Casablanca, le budget au titre de l’année 2005 qui s’élève à 1,347 milliard de dirhams. Lors d’une conférence de presse, organisée à l’issue du Conseil présidé par le ministre de l’Equipement et des Transports, Karim Ghellab, le directeur général de l’ONDA, Abdelhanine Benallou a présenté les grands chantiers en cours ainsi que les grandes lignes des projets inscrits dans le cadre du plan de développement stratégique triennal 2004-2007 de l’Office. Auparavant, une visite des chantiers et des nouvelles réalisations de l’ONDA concernant le nouvel opérateur de handling  »Mar Handling », la 2ème piste de l’aéroport et le chantier des travaux d’extension de l’aérogare a eu lieu.
« Outre l’extension de la capacité d’accueil des aéroports nationaux, l’ONDA s’attachera également à la modernisation du système de navigation aérienne afin de le rendre plus performant et compatible avec le futur système mondial de la navigation aérienne », tient à précise Karim Ghellab.
Mais il n’y a pas de changements sans hommes. En dix mois de travail intensif, Abdelhanine Benallou a de quoi être fier. Sa touche est notable. Lors de la visite guidée qui a été également organisée pour les journalistes afin de les informer sur l’état d’avancement des travaux entrepris à l’aéroport Mohammed V, Karim Ghellab s’est félicité de la réalisation du nouveau terminal qui permettra de doubler la capacité de la plate-forme nationale. Cette opération permettra de renforcer la structure hub de cet aéroport, dotée déjà d’une deuxième piste d’atterrissage.
Il a également mis l’accent sur d’autres projets telles l’extension de l’aérogare et des infrastructures d’autres aéroports, notamment ceux de Dakhla, Marrakech, Essaouira ainsi qu’une gare de fret à l’aéroport Mohammed V, dont la capacité d’accueil devra augmenter.
M. Benallou a, d’autre part, mis l’accent sur l’état d’avancement des chantiers ouverts visant notamment à accroître les capacités du système national de traitement du trafic aérien aussi bien du réseau aéroportuaire que du système de navigation aérienne. Il a, dans ce sens, évoqué les projets de l’exploitation en catégorie III A de la 1ère piste de l’aéroport Mohammed V qui permettra de réduire le nombre de déroutements en cas de mauvaises conditions météorologiques et l’extension des installations terminales en mesure de porter la capacité de l’aérogare à 8 millions de passagers par an. « Concernant les actions futures de l’Office, elles s’inscrivent dans une approche plus globale et à plus long terme autour du concept de  »l’aéroville », mettant l’accent sur la nécessité d’instaurer une politique de développement durable soucieuse du bien-être de ses riverains », affirme Abdelhanine Benallou.
Le directeur général de l’ONDA a également mis en relief l’accroissement des capacités aéroportuaires dans la perspective d’atteindre l’objectif affiché de 18 millions de passagers par an et qui concerne les aéroports de Casablanca, Tanger, Dakhla, Errachidia, Essaouira et Al Hoceïma ainsi que l’augmentation du trafic aérien et l’accueil d’avions moyens et gros porteurs.
Il a également évoqué de nouveaux axes stratégiques fondés sur la politique de libéralisation du transport aérien, les nouvelles exigences internationales en matière de sécurité, de sûreté et de qualité et le projet d’intégration à l’espace européen. Côté chiffres, les onze premiers mois de l’année 2004 ont été marqués par une reprise notable du transport aérien rompant ainsi avec la morosité des trois années précédentes.
Le trafic commercial a enregistré une très nette progression de l’ordre de 15,06% par rapport à la même période de l’année 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *