Le paiement en ligne sur un trend haussier

Le paiement en ligne sur un trend haussier

Le montant des transactions sur la Toile grimpe de 31% à fin mars

L’activité monétique marocaine pâtit toujours de la crise sanitaire. Une stagnation du volume global a été observée au premier trimestre de l’année en cours reflétant ainsi l’impact significatif de la conjoncture actuelle sur ce segment. Le Centre monétique interbancaire (CMI) recense, à cet effet, 103,1 millions d’opérations (+0,2%) totalisant un montant de 87,1 milliards de dirhams (+0,1%). Il s’agit là des réalisations globales de l’activité monétique comptabilisant ainsi les opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, les opérations de paiement auprès des commerçants et eMarchands ainsi que les opérations de paiement sur les Guichets automatiques bancaires et les opérations de Cash Advance que cela soit à travers les cartes bancaires marocaines ou étrangères.

4,5 millions de transactions en ligne

En parallèle, l’activité du paiement en ligne a maintenu sa cadence affichant à fin mars une croissance à deux chiffres. Le montant global s’est apprécié de 31% atteignant à cet effet un total de 1,8 milliard de dirhams. Ce montant est le fruit de 4,5 millions de transactions de paiement en ligne réalisé au premier trimestre via cartes bancaires marocaines et étrangères. Ces opérations s’inscrivent pour leur part en hausse de 58,8% en glissement annuel. S’agissant des paiements en ligne des cartes marocaines, ils se sont nettement consolidés aussi bien en volume qu’en valeur. On note dans ce sens 4,4 millions de transactions (+61,4%) d’un montant global de 1,8 milliard de dirhams (+36,6%). Le CMI relève par ailleurs un comportement contrasté des paiements en ligne des cartes étrangères. Le nombre des opérations effectuées à cet égard a grimpé de 8,3% au moment où leur valeur a régressé de 33,7%. Elle est ainsi passée de 111,7 millions de dirhams au premier trimestre 2020 à 74 millions de dirhams au premier quart de l’année en cours.

Le contactless de plus en plus prisé

Parmi les tendances positives relevées par le CMI au premier trimestre, la forte prise de conscience de l’usage du paiement sans contact. Les transactions y afférentes ont vu leur taux atteindre les 25% alors qu’il se situait autour de 5,2% à la même période de l’année précédente. Le taux des montants réglés à travers ce mode a grimpé à 11,5% contre 1,6% une année auparavant. Il est à noter que la situation actuelle a engendré des changements positifs aussi bien de la part des acheteurs que des vendeurs. Citons dans ce sens le recours davantage à la vente à distance avec soit le paiement via Internet ou le paiement sur TPE 3G à la livraison. Notons que les commerçants et eMarchands affiliés au CMI ont réalisé au premier trimestre de l’année 24,2 millions d’opérations de paiement, en hausse de 5,8%, en revanche le montant généré dans ce sens revient à 9,9 milliards de dirhams, en baisse de 13%. Près de 26% de ces paiements sont adressés au secteur de la grande distribution. L’habillement capte quant à lui 11,4% des paiements contre 6,9% pour les stations, 5,9% pour les meubles et articles électroménagers, 5,4% pour les restaurants et 5,3% pour la santé.

84,6 MDH de transactions par cartes marocaines

Les cartes marocaines restent toujours dynamiques sur le paysage monétique. Elles ont enregistré une hausse aussi bien en nombre d’opération qu’en nombre de montant. 100,9 millions d’opérations de paiements et de retraits ont été dans ce sens effectuées (+2,9%) totalisant une valeur de l’ordre de 84,6 milliards de dirhams (+4,6%). Par nature d’opération, les retraits représentent 76,6% du total des transactions. 75,5 milliards de dirhams de retraits ont été réalisés sur les trois premiers mois de l’année, soit une hausse de 3,9% en montant au moment où le nombre d’opérations affiche une stagnation (79,3 millions d’opérations). De même, les paiements par cartes marocaines auprès des commerçants et eMarchands affiliés au CMI se sont chiffrés à 9 milliards de dirhams, en hausse de 11,7%. Ce montant a été généré par 23,1 millions d’opérations (+15,3%). En revanche, l’activité des cartes étrangères a connu une régression considérable durant le premier trimestre 2021 estimée à 59,7% en montant global par rapport à la même période de l’année 2020.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *