970x250

Le patronat au chevet des familles des victimes

Le patronat au chevet des familles des victimes

Drame de l’usine de confection textile de Tanger

Les opérateurs économiques renforcent leur engagement en faveur des familles des victimes de l’inondation d’un atelier de confection ayant eu lieu, le 8 février 2021, à Tanger. Ainsi, ils viennent de remettre un don de quelque 12.800.000 dirhams, vendredi 21 janvier, aux proches des victimes, au siège de l’Association de la zone industrielle (Mghogha) de Tanger (AZIT). Cette belle initiative ayant nécessité «quatre mois de travail intense, et est passée par plusieurs étapes, dont celle de la création de l’Association Ghaith le 22 septembre 2021 qui est destinée spécifiquement à venir en aide aux proches des victimes», a fait savoir, à l’issue de cette cérémonie de donation, l’Association, qui est constituée d’un groupe d’opérateurs économiques de la ville du détroit.

Pour réussir cette action humanitaire, un appel à la collecte de fonds a été, selon cette Association, lancé au départ et une vingtaine de donateurs marocains et étrangers y a répondu favorablement. «Cet élan de solidarité a permis de récolter une somme conséquente consacrée à atténuer quelque peu la souffrance des familles endeuillées», a expliqué la même source. Ghaith a tenu à remercier, à cette occasion, le wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, pour l’aide fournie lors du processus d’identification des bénéficiaires, ainsi que pour le soutien apporté tout au long de la préparation de cette action humanitaire. L’Association a tenu à rappeler que ni ses membres ni aucun des donateurs ayant répondu à son appel à la collecte de fonds n’est lié, de près ou de loin, à la tragédie survenue le 8 février 2021.

Notons que sur le total de 12,8 millions de dirhams, une partie de la donation a servi à l’achat de 29 logements et deux véhicules commerciaux servant à des familles bénéficiaires pour l’exercice d’une activité (génératrice des revenus). «Après l’achat des logements et véhicules, un montant-reliquat dépassant 5 millions de dirhams est distribué aux familles», a-t-on précisé. Dans les détails et après l’identification des ayants droit (quelque 23 familles, soit 66 personnes au total), l’Association Ghaith a été amenée à réaliser un benchmarking pour trouver la méthodologie la plus adaptée pour le calcul du montant à attribuer pour chaque famille. «Nous avons appliqué le règlement 121 de l’OIT (Organisation internationale du travail) qui traite des prestations en cas d’accident du travail. Ce règlement a été utilisé dans le traitement du sinistre de l’usine RANA au Bangladesh (plus de 1.300 morts)», a-t-on expliqué, faisant remarquer que cette action est considérée comme l’une des plus importantes réalisée par une association privée pour l’affectation d’aides dans le cadre d’un sinistre industriel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.