Le rythme du crédit bancaire ralentit à fin novembre

Le rythme du crédit bancaire ralentit  à fin novembre

Au moment où la cadence du financement participatif s’accélère

Le financement participatif à la consommation est sur un trend haussier. L’encours atteint à fin novembre est de 648 millions de dirhams, en hausse de 295,8% en une année.

Les actifs des banques et fenêtres participatives se renforcent. A fin novembre on note un total de 11,52 milliards de dirhams, en amélioration de 70,6% par rapport à la même période de l’année précédente. Les financements pour leur part ont atteint un pic de 116,4% par rapport à la même période de l’année précédente. Une variation mise en exergue dans les dernières statistiques monétaires de Bank  Al-Maghrib.

La situation au onzième mois de l’année 2019 laisse apparaître un encours de 8,53 milliards de dirhams des banques et fenêtres participatives, en consolidation de 4,61 milliards de dirhams comparé au financement alloué une année plus tôt. L’essentiel de cet encours revient au financement participatif à l’immobilier. En effet, la Mourabaha immobilière reste la formule la plus prisée des clients des banques participatives.

La banque centrale recense à cet effet un financement participatif à l’immobilier de 7,54 milliards de dirhams, en progression de 108,1% par rapport à la même période de l’année précédente. Ces prêts se sont ainsi appréciés de 3,91 milliards de dirhams en glissement annuel.

Le financement participatif à la consommation est également sur un trend haussier. L’encours atteint à fin novembre est de 648 millions de dirhams, en hausse de 295,8% en une année. Il en est de même pour le financement participatif à l’équipement dont l’encours s’est établi à 365 millions de dirhams, en progression de 147,3% à fin novembre. En parallèle, les certificats de sukuk se sont situés autour de 309 millions de dirhams au onzième mois de l’année 2019. Les créances sur l’administration centrale se sont pour leur part améliorées de 42,6% se situant ainsi autour de 131 millions de dirhams. S’agissant des créances sur les non-résidents, elles sont évaluées à 13 millions de dirhams.

Les créances sur les institutions de dépôts atteignent à leur tour les 908 millions de dirhams dont 472 millions de dirhams de dépôts auprès de Bank Al-Maghrib et de 212 millions de dirhams auprès des banques. Pour ce qui est des actifs immobilisés, ils ressortent à 629 millions de dirhams dont 326 millions de dirhams d’immobilisation acquise dans le cadre du financement participatif. Notons qu’en parallèle de ce dynamisme observé au niveau de la sphère de la finance participative, le rythme de croissance global des crédits bancaires a affiché à fin novembre une décélération.

La banque centrale observe dans ce sens une croissance ralentie à 5,2% et ce après 6,1%. Elle a atteint un encours de 892,05 milliards de dirhams. Par ailleurs, la croissance des concours au secteur non financier s’est légèrement accélérée atteignant ainsi 5% après une progression de 4,8% auparavant. «Le taux d’accroissement des créances nettes sur l’administration centrale est revenu à 1,7% après 6,5%, alors que les réserves internationales nettes se sont accrues de 7,3% après 3,2%», fait savoir Bank Al-Maghrib dans sa note.

Par objet économique, la banque centrale observe une quasi-stagnation du rythme de croissance des crédits immobiliers.

Avec un encours de 275,83 milliards de dirhams, ils se sont améliorés de 3,2%. Les crédits à l’habitat se sont ainsi redressés de 4,3% pour atteindre les 214,81 milliards de dirhams au moment où les crédits aux promoteurs immobiliers se sont légèrement rétractés (-0,9%) revenant ainsi à 56,85 milliards de dirhams. Les prêts à la consommation ont atteint un encours de 56,44 milliards de dirhams, en amélioration de 4,7%. Par ailleurs, les prêts à l’équipement se sont inscrits en accélération. Ils ont atteint un encours de 179,82 milliards de dirhams en hausse de 4%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *