Le tertiaire : Un secteur endetté

Le tertiaire : Un secteur endetté

La ventilation des crédits bancaires maintient son trend ascendant. Le premier trimestre de l’année en cours a marqué un point dans ce sens. Les encours sont en constante progression d’un mois à l’autre. Les prêts se sont établis à 736,70 milliards de dirhams grimpant de 37 milliards en une année. L’état vient d’être établi par Bank Al-Maghrib qui vient de publier les statistiques monétaires des trois premiers mois de l’année.

Par branche d’activité, le secteur tertiaire accapare le grand lot. 472,66 milliards de dirhams de crédits ont été versés au cours du premier trimestre 2014.

Un encours qui est en progression de 27,4 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente. En détaillant ce montant, 209,5 milliards de dirhams ont été accordés aux particuliers et MRE. De même, 105,55 milliards de dirhams ont été destinés aux activités financières. «Le commerce, réparations automobiles et d’articles domestiques» a totalisé au cours du premier trimestre un prêt de 46,79 milliards de dirhams. Les prêts du «transport et communication» sont de 25,96 milliards de dirhams, légèrement en baisse par rapport à l’encours de la même période de l’année précédente.

Le total des crédits accordés pour le secteur secondaire est de l’ordre de 235,32 milliards de dirhams, en progression par rapport au premier trimestre 2013. Le bâtiment et travaux publics (BTP) a vu ses crédits se rétracter passant de 95,27 milliards au premier trimestre 2013 à 93,37 milliards de dirhams à fin mars 2014. En revanche, les encours relatifs aux industries de transformation ont enregistré une évolution positive basculant de 85,12 milliards de dirhams à 88,20 milliards de dirhams au titre des trois premiers mois de l’année.

Les crédits débloqués pour les industries extractives ont par ailleurs progressé de 6,46 milliards de dirhams atteignant à fin mars 2014 un encours de 15,73 milliards de dirhams. Le segment «électricité, gaz et eau a totalisé des crédits de l’ordre de 38 milliards de dirhams contre 36,63 milliards une année auparavant. Légère progression des encours du textile et habillement.

La valeur des crédits a atteint au premier trimestre 2014 les 8,13 milliards de dirhams marquant ainsi une légère hausse une année auparavant. L’industrie alimentaire a, pour sa part, décroché des crédits avoisinant les 26 milliards de dirhams. Toutefois, les crédits du secteur primaire ont timidement progressé passant de 28,12 milliards de dirhams à 28,71 milliards à fin mars.

Par objet économique, Bank Al-Maghrib indique que les crédits à l’équipement maintiennent leur hausse se situant à fin mars à 137,06 milliards de dirhams à fin mars 2014. Pour la même période, les crédits immobiliers se sont chiffrés à 232,16 milliards de dirhams, tandis que les crédits à la consommation ont grimpé de 39,46 milliards à 40,22 milliards de dirhams au premier trimestre 2014.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *