Le titre Maroc Telecom bien salué en France

C’est une véritable frénésie qui caractérise la rentrée de MT en Bourse. Dans son édition du mardi, le quotidien économique français « La Tribune » explique que «la trop forte demande de titres a empêché la cotation de Maroc Telecom, lundi à la Bourse Casablanca, alors qu’à Paris, le titre a bondi de 15,42% pour finir à 7,11 euros après un bond de 26% à l’ouverture».
Devant l’affluence de la demande, explique le journal, l’action de l’opérateur marocain a été réservée à la hausse toute la journée où plus de 1,5 million d’actions ont été demandées à l’achat. »La Tribune » relève qu’au Maroc, l’opération a rencontré « un vif succès » auprès des petits porteurs : 119.175 actionnaires individuels ont souscrit à l’opération, principalement par l’intermédiaire de leur bureau de poste, ce qui représente, ajoute-il, environ 23% de l’offre, soit un peu plus de 31 millions de titres.
De même, 99% des 12.200 salariés pour lesquels 3% de l’offre ont été réservés, ont acheté des actions, précise le quotidien pour qui les investisseurs institutionnels étrangers ont pris 54% du nombre total de titres proposés à Casablanca et à Paris, mais en demandaient 33 fois plus.
De son côté, le directeur des marchés à la Bourse de Casablanca, Abdelilah Lahlou a déclaré que la cotation des actions de Maroc-Telecom en Bourse, qui s’est déroulée lundi a été réservée à la hausse en raison de la disproportion enregistrée entre une offre de 828.000 d’actions pour une demande de 2,5 millions d’actions. Le total des actions demandées a atteint environ 969.297.992 pour 91.741.253 actions attribuées, expliqué M. Lahlou. Avant de préciser que le taux moyen de satisfaction de la demande a été à l’ordre de 9,46% . Les actions demandées par les personnes physiques (marocaines, étrangères et salariés d’Itissalat-Al-Maghrib) ont atteint 153.107.042, contre 32.787.527 actions attribuées, pour un montant souscrit de plus 10,4 milliards DH, soit un taux moyen de satisfaction de la demande de 21,41%.
La demande des personnes morales et associations marocaines s’est élevée à 45.665.149 actions, contre 4.455.939 actions attribuées, pour un montant souscrit de plus de 3,1 milliards DH. Le taux moyen de satisfaction a atteint 9,76% . Au niveau des souscripteurs institutionnels nationaux et étrangers et des Organismes de placement collectifs en valeurs mobilières (OPCVM), le nombre d’actions demandées a été de l’ordre de 2.617.496.530, contre 93.741.744 actions attribuées, pour un montant souscrit de plus 178,6 milliards DH, soit un taux moyen de satisfaction de la demande de 3,58% . L’introduction en Bourse de Maroc Telecom s’avère ainsi un formidable succès, dans la mesure où elle a attiré des investisseurs institutionnels (aussi bien nationaux qu’internationaux), des particuliers et sans oublier les salariés de l’entreprise qui ont massivement adhéré (99% ).
L’action Maroc Telecom se présente bien comme une valeur de rendement et de croissance. Les chiffres en témoignent : le résultat d’exploitation représente 44% du chiffre d’affaires (15 milliards de dirhams), soit 6,9 milliards de dirhams, tandis que le montant des dividendes avoisine les 4 milliards de Dh. La croissance de l’entreprise, elle, se traduit par un dynamisme du marché GSM (+ 15,7%) et du parc du fixe (+ 6% ).
Maroc Telecom est «une exception dans le monde des télécoms. Elle est désormais une société-phare de la place de Casablanca, dont l’image rayonnera à l’international», s’est réjouit Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation. Et d’ajouter que «l’opération est bénéfique pour tout le Maroc, qui verra sans doute son rating amélioré, et donnera une meilleure visibilité dans le secteur des télécoms».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *