Le tourisme en mode convalescence

Le tourisme en mode convalescence

Les indicateurs du secteur s’améliorent, selon la DEPF

La réouverture récente des frontières nationales est salutaire pour le secteur du tourisme. Ce n’est pas encore la sortie de crise mais il semblerait que les signaux de reprise se confirment. A ce stade, les indicateurs du secteur se sont redressés durant les mois de juin et juillet, en raison de la réouverture progressive des frontières nationales à partir du 15 juin et aux dispositifs particuliers mis en place dans le cadre de l’opération Marhaba. Cela toutefois sans parvenir à regagner les niveaux d’avant la crise. A en croire la dernière note de conjoncture élaborée par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, «les recettes touristiques se sont appréciées de 90,1% au cours des mois de juin et juillet 2021, après une baisse de 77% un an auparavant, incorporant une hausse de 15,2% durant le mois de juin et de 144,2% durant le mois de juillet 2021.

Compte tenu de ces évolutions, le retrait de ces recettes s’est atténué à -42,8% à fin juillet 2021, après -62,7% à fin mai 2021 et -45% un an plus tôt». Durant le mois de juin 2021, le nombre des arrivées s’est renforcé pour s’établir à près de 341 mille (dont 29,6% sont des touristes étrangers) contre seulement 6,6 mille en juin 2020. Au cours du deuxième trimestre 2021, le nombre des arrivées est de 412 mille contre 8,3 mille au même trimestre de l’année précédente. Il faut dire qu’au terme du premier semestre 2021, la baisse du nombre des arrivées s’est atténuée à -57,3% après -74,5% à fin mai 2021 et -63,5% il y a une année.

Pendant les sept premiers mois de 2021, cette chute a décéléré d’une manière significative à -11,4%, compte tenu des 977 mille nouvelles arrivées réalisées au mois de juillet, portant leur nombre au titre des mois de juin et juillet 2021 à plus de 1,3 million, après 86,8 mille un an auparavant. Concernant les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés, elles se sont accrues au cours du mois de juin 2021, dépassant les 689 mille (76,2% pour les résidents et 23,8% pour les non-résidents) après 49,2 mille en juin 2020, relève la même source. Partant de là, le nombre total des nuitées atteint environ 1,4 million au deuxième trimestre 2021 contre 189 mille au même trimestre de l’année dernière. On notera également qu’au terme du premier semestre 2021, la baisse des nuitées s’est atténuée à -40,9% après -55,7% à fin mai 2021 et -60,5% un an plus tôt.

L’aérien prend son envol

Un vent de fraîcheur a également soufflé sur l’activité aérienne qui dévoile des indicateurs en progression. L’activité a également bénéficié de la réouverture progressive des frontières aériennes et des dispositifs exceptionnels de l’opération Marhaba 2021 connaissant à ce titre une forte impulsion. Rappelons-le, les aéroports nationaux ont accueilli plus de 4 millions de passagers durant la période du 15 juin au 31 août 2021, dont près de 3,6 millions relevant du trafic international et 460.856 du trafic national. Au cours de cette date, les trafics international et domestique ont enregistré des taux de récupération du trafic de la même période de l’année 2019 de 65% et 64% successivement. Ce taux a été de 74% pour le trafic avec l’Europe et de 65% pour celui avec l’Amérique du Nord. Pour sa part, le trafic de fret aérien s’élève à 13.732 tonnes avec un taux de récupération de 74% comparativement à son niveau d’avant la crise. Au cours du seul mois d’août 2021, le trafic international commercial des aéroports du Maroc a repris 82% du trafic de passagers de 2019.
«Au-delà des compagnies marocaines, 43 compagnies aériennes internationales ont desservi le Maroc. Certaines d’entre elles ont desservi des destinations marocaines pour la première fois portant le total des connexions des aéroports marocains à 101 aéroports internationaux», précise la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *