Economie

Le transport fait son bilan d’étape

© D.R

Depuis la libéralisation du transport routier de marchandises en 2003, quelque 4434 nouvelles entreprises ont été créées, générant près de 7000 emplois. Ces chiffres ont été révélés par Karim Ghellab, ministre de l’équipement et du transport, lors d’une journée d’étude organisée mardi à Rabat.
Cette journée d’étude a été consacrée à l’évaluation du bilan de la libéralisation du secteur du transport routier de marchandises et aux perspectives de développement et de modernisation de ce secteur.
De leur côté, des intervenants dans le domaine du transport routier ont salué le bilan positif de la libéralisation du transport routier de marchandises, qui a permis d’améliorer le niveau de prestation de ce secteur, soulignant la nécessité de fournir plus d’efforts pour que le secteur accompagne le décollage économique du Maroc.
Lors de cette journée d’étude, il a été aussi procédé à l’évaluation du contrat-programme de mise à niveau des entreprises de transport routier de marchandises qui vise aussi à préparer ces entreprises à la connexion du marché marocain aux marchés internationaux, relever les défis de la compétitivité notamment après la signature de l’accord de partenariat avec l’Union européenne et de l’Accord de libre-échange avec les Etats-Unis. Rappelons que la réforme, entreprise depuis trois années, visait à palier les dysfonctionnements qui touchaient le secteur, notamment la baisse du rendement, la faiblesse des services et de la qualité ainsi que la baisse de la compétitivité du secteur au niveau international. Elle a consisté en l’appui à l’investissement dans le domaine du transport de marchandises par voie terrestre, le renforcement du professionnalisme et la création de nouvelles professions (commissionnaires, locataires de camions), l’instauration des principes de la compétitivité loyale entre les entreprises et l’incitation à la qualité comme fondement de développement du secteur et de garantie de sa pérennité.


 Renouveler le parc
de transport routier


Quelque 7.170 véhicules, de 15 ans et plus, bénéficieront d’une bourse de renouvellement des véhicules de transport routier de marchandises et de transport mixte en milieu rural.
Ce lot compte 6.650 véhicules de transport routier de marchandises pour le compte de clients et 520 véhicules de transport mixte. Cette bourse, prévue dans la loi de finances 2006, restera en vigueur pour la période 2006-2008. Elle a pour but d’inciter les transporteurs à acquérir des véhicules neufs et à retirer définitivement les vieux véhicules de la circulation.
Pour encourager cette initiative, une concertation a eu lieu avec certains établissements financiers en vue de parvenir à un accord qui permettrait aux transporteurs d’accéder à des crédits d’acquisition de véhicules neufs à des conditions avantageuses.

Articles similaires

Economie

Panne du m/v Majestic : GNV annonce avoir résolu tous les problèmes

La compagnie maritime GNV reconnaît et regrette dans un communiqué, les désagréments...

Economie

Centre marocain de médiation bancaire : Abdelfettah Lazrak nouveau directeur

Le conseil d’administration du Centre marocain de médiation bancaire (CMMB), réuni récemment,...

EconomieUne

Secteurs industriel et technologique : Le processus de sélection des clusters pour 2024 en marche

L’objectif de cet appel à projets est d’identifier et de sélectionner pour...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus