EconomieUne

L’écart s’est résorbé de 12,4% : Le déficit commercial s’allège à fin février

© D.R

Les achats du Maroc se sont inscrits en baisse de 1,4 % au moment où les ventes ont affiché une amélioration de 6,1 %.

Échanges extérieurs : Compte tenu de l’allégement du déficit commercial, le taux de couverture a gagné 4,5 points passant de 59,3 % à fin février 2023 à 63,9 % à fin février 2024.

Net allégement du déficit commercial au titre du deuxième mois de l’année 2024. A fin février, l’écart s’est résorbé de 12,4 % se situant autour de 41,75 milliards de dirhams contre 47,68 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente. Cet allégement résulte, en effet, d’une évolution différenciée des importations et des exportations. Selon les derniers indicateurs des échanges extérieurs de l’Office des changes, les achats du Maroc se sont inscrits en baisse de 1,4 % au moment où les ventes ont affiché une amélioration de 6,1 %. A cet effet, le taux de couverture s’est apprécié de 4,5 points passant de 59,3 % à fin février 2023 à 63,9 % à fin février 2024.

Baisse de 1,4 % des importations

En termes d’importations, les achats du Maroc se sont situés autour de 115,5 milliards de dirhams à fin février, en contraction de 1,67 milliard de dirhams (-1,4 %) par rapport au niveau atteint à la même période de l’année précédente. Cette évolution résulte de la baisse de 11,6 % de la facture énergétique et ce suite au repli de 29,8 % des approvisionnements en gaz de pétrole et autres hydrocarbures et ce sous l’effet prix en recul de 35,5 %. Malgré cette baisse, l’Office des changes indique que les quantités importées ont augmenté de 8,8 %. Les importations de produits bruts ont également baissé au titre des deux premiers mois de l’année. Le repli est estimé à 13,7 % (-785 millions de dirhams) et s’explique par la baisse de 379 millions de dirhams des importations de l’huile de soja brut ou raffinée et de 341 millions de dirhams de celles de la ferraille, déchets et autres minerais. On note par ailleurs un repli des achats de produits alimentaires. Les importations ont baissé dans ce sens de 4,3 % suite notamment à la baisse des importations de maïs (-870 millions de dirhams). « Cette baisse a été contrebalancée par la hausse des approvisionnements en blé (+8,3 %) », relève-t-on de l’Office des changes. Pour ce qui est des produits finis d’équipement, leurs importations ressortent stables à 26,73 milliards de dirhams. En parallèle, les importations des demi-produits se sont consolidées de 3,8 % au moment où celles des produits finis de consommation se sont appréciées de 4,4 %.

Plus de 73 milliards DH à l’export

Du côté des exportations, les ventes opérées ont généré un chiffre de 73,75 milliards de dirhams à fin février affichant ainsi une progression de 6,1%, soit un additionnel de 4,25 milliards de dirhams. Cette dynamique est portée par l’ensemble des secteurs à l’exception de l’agriculture et l’agroalimentaire et le textile et cuir ayant vu leurs exportations stagner respectivement à 17,26 milliards de dirhams et 7,32 milliards de dirhams. Dans les détails, les exportations automobiles se sont redressées de 12 % pour atteindre les 24,27 milliards de dirhams à fin février contre 21,66 milliards de dirhams une année auparavant. Commentant cette évolution, l’Office des changes évoque l’accroissement de 1,27 milliard de dirhams des ventes du segment de la construction. A cela s’ajoute la hausse de 692 millions de dirhams des exportations du segment de câblage et de 257 millions de dirhams de celles du segment de l’intérieur véhicules et sièges. Pour ce qui est des exportations phosphates et dérivés, elles ont connu une hausse de 8,2 % réalisant ainsi un chiffre de 11,66 milliards de dirhams contre 10,78 milliards de dirhams une année auparavant. Cette hausse est due principalement à la hausse de 10,7 % des ventes des engrais naturels et chimiques. En ce qui concerne l’aéronautique, les ventes réalisées à ce niveau se sont accrues de 18,7 % pour atteindre les 3,89 milliards de dirhams et ce suite à l’accroissement de 29,1 % des ventes du segment de l’assemblage. Les exportations de l’électronique et électricité se sont pour leur part affermies de 6,6 % atteignant ainsi 3,90 milliards de dirhams.

Les recettes voyages en baisse de 6,7%

En ce qui concerne les échanges de service, l’Office des changes fait ressortir un excédent en baisse de 3,1 %. On note dans ce sens une hausse de 13 % des importations de services atteignant ainsi les 21,19 milliards de dirhams au moment où les exportations de service se sont redressées de 4,6 % pour atteindre les 40,99 milliards de dirhams.
L’Office des changes relève également un excédent voyages de l’ordre de 10,16 milliards de dirhams contre 12,25 milliards de dirhams dégagés une année auparavant. Ceci résulte de la baisse de 6,7 % des recettes voyages. Ces dernières se sont établies à 14,87 milliards de dirhams contre 15,94 milliards de dirhams une année plus tôt. Les dépenses voyages ressortent pour leur part à 4,71 milliards de dirhams en augmentation de 28,1 % en glissement annuel. Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger ont pour leur part augmenté de 1,5 % atteignant les 17,7 milliards de dirhams au deuxième mois de l’année.

Hausse de 24,9 % des IDE

En termes d’investissements, le flux net des IDE ressort en hausse à fin février. Il s’est affermi de 24,9 % pour atteindre les 4,41 milliards de dirhams. On note ainsi une hausse de 17,5 % des recettes. Elles se sont établies autour de 6,49 milliards de dirhams contre 5,52 milliards de dirhams à la même période de l’année passée. Les dépenses IDE se sont quant à elles consolidées de 4,4 % pour atteindre les 2,08 milliards de dirhams. S’agissant des investissements directs marocains à l’étranger (IDME), ils ont affiché un repli de l’ordre de 1,6 milliard de dirhams revenant ainsi à -606 millions de dirhams contre +1,08 milliard de dirhams une année plus tôt.
Les recettes IDME ressortent, quant à elles, à 3,04 milliard de dirhams, en hausse de 39,3 % tandis que les dépenses ont fléchi de 25,3 % pour atteindre les 2,44 milliards de dirhams à fin février contre 3,26 milliards de dirhams l’année passée.

 

Articles similaires

SportsUne

Marathon des sables: les Marocains Rachid El Morabity et Aziza El Amrany remportent la 3ème édition   

Les coureurs marocains Rachid El Morabity, chez les hommes, et Aziza El...

ActualitéUne

Éducation-Formation : La Fondation Mohammed VI accompagne ses adhérents partant à la retraite en 2024

La Fondation Mohammed VI de Promotion des oeuvres sociales de l’éducation-formation a...

SociétéUne

Alerte météorologique: l’ADM appelle à la vigilance sur l’axe autoroutier Meknès-Oujda

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a appelé les usagers...

SociétéSpécialUne

Plus de 28.000 nouveaux inscrits en 2022-2023 : De plus en plus d’étudiants dans le privé

L’enseignement supérieur privé au Maroc attire des milliers de jeunes chaque année.