EconomieUne

Les agents maritimes réitèrent leur adhésion au chantier royal

© D.R

Les intervenants à l’assemblée générale de l’APRAM ont unanimement convenu que le secteur du transport maritime va connaître une croissance significative durant les prochaines années au Maroc.

Le Nouveau modèle de développement du transport maritime au Maroc a été au cœur de l’assemblée générale annuelle de l’Association professionnelle des agents maritimes, consignataires de navires et courtiers d’affrétement du Maroc (APRAM) tenue le 11 juin à Casablanca. Lors de cette réunion, les agents maritimes marocains ont réitéré leur adhésion au discours royal visant la constitution d’une flotte de la marine marchande forte et compétitive. Cette assemblée a également été une occasion de mettre en lumière les différents rôles que joue l’agent maritime comme facilitateur entre les différents acteurs maritimes et portuaires mais également dans l’amélioration de la compétitivité de la chaîne logistique du commerce extérieur. Intervenant dans ce sens, Reda Benjelloun, président de l’APRAM, a rappelé la place prépondérante qu’occupe le transport maritime dans le commerce extérieur du Royaume. Il assure, selon le responsable, le transport de 95 % des importations et exportations qui ont atteint plus de 120 millions de tonnes de marchandises en 2023, en plus de 100 millions de tonnes de marchandises en transbordement. Les intervenants à cette rencontre ont unanimement convenu que le secteur du transport maritime va connaître une croissance significative durant les prochaines années, notamment grâce au dynamisme du complexe portuaire de Tanger Med et le développement des exportations des métiers mondiaux du Maroc comme l’automobile, l’aéronautique et les phosphates et dérivés.
«L’agent maritime qui joue un rôle opérationnel relatif à la planification et de gestion des escales des navires et parfois un rôle financier comme celui de garants des différentes créances portuaires dues par le navire et son armateur, sera appelé suite au discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu Le glorifie, sur la constitution d’une flotte de la marine marchande forte et compétitive à monter dans la chaîne de valeur du transport maritime, notamment à travers la participation à la création de lignes maritimes régulières ou le développement de l’activité d’affrètement de navires», relève-t-on de l’APRAM. Les participants ont été unanimes sur le fait que parmi les principaux enjeux et défis auxquels font face les agents maritimes ceux relatifs à la digitalisation, la formation du capital humain et la décarbonation. Il est à noter que cette rencontre a été clôturée par un hommage rendu par les participants à Nadia Laraki, qui a quitté récemment ses fonctions comme directrice de l’Agence nationale des ports (ANP), et cela après de longues années au service du secteur maritime et portuaire du Maroc.

Articles similaires

ActualitéUne

Décès de Leila Meziane, Présidente de la Fondation BMCE de l’éducation et de la formation

La Fondation BMCE de l’éducation et de la formation en deuil. Sa...

ActualitéUne

Une vague de chaleur de samedi à lundi dans plusieurs provinces du Royaume

Une vague de chaleur de niveau de vigilance « orange », est prévue de...

ActualitéUne

Séance plénière lundi consacrée aux réponses du Chef du gouvernement relatives à la politique générale devant les députés

La Chambre des représentants tiendra, lundi à 15h, une séance plénière consacrée...

ActualitéUne

Réforme de l’architecture financière internationale : Fouzi Lekjaa pour une plus grande implication des pays en développement

Le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances,...