970x250

Les agrumes marocains arrivent bientôt sur le marché japonais

Les agrumes marocains arrivent bientôt sur le marché japonais

Annoncé lors d’une rencontre entre Mohammed Sadiki et son homologue japonais Arata Takebe

La procédure relative à l’exportation des agrumes marocain vers le marché japonais est à sa dernière étape. C’est ce qui a été confirmé lors de la rencontre tenue lundi 16 mai à Rabat entre Mohammed Sadiki, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et son homologue japonais Arata Takebe.

Les deux ministres ont également annoncé le lancement des préparatifs d’un accord de coopération global dans leurs domaines respectifs. Ce dernier sera signé cet été. Lors de cette réunion bilatérale, les deux parties ont examiné plusieurs questions se rapportant au développement des échanges commerciaux agricoles et halieutiques ainsi que les perspectives de développement de la coopération dans les domaines sanitaire et phytosanitaire, de l’irrigation et des infrastructures hydro-agricoles, du développement des chaînes de valeur agricoles, du développement rural, et aussi dans les domaines de la recherche scientifique et de la formation.

Les deux ministres ont passé en revue la possibilité de développement de la coopération tripartite avec les pays africains dans les secteurs agricole, de la pêche et de l’agro-industrie.

Les relations en matière de pêches maritimes entre les deux pays datent de plus de 40 ans, notamment avec l’accord de pêche toujours en vigueur depuis 1985. La coopération a porté notamment sur les domaines de la recherche halieutique et de la formation, la construction de villages de pêcheurs, ainsi que la mise à disposition d’experts pour l’accompagnement de la réalisation des projets.

Dans le domaine agricole, la coopération est marquée par une dynamique importante ces deux dernières décennies, caractérisées par la réalisation de plusieurs programmes et projets portant notamment sur les volets de la formation agricole, du conseil agricole et du développement hydro-agricole. Notons que les échanges agricoles entre le Maroc et le Japon s’élèvent en moyenne à 200 millions DH, avec une prédominance des exportations marocaines qui avoisine en moyenne les 180 millions DH annuellement, et comprennent essentiellement les graines de coriandre, de fraises congelées, d’algues, de thym. La principale importation agricole en provenance du Japon est le thé vert.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.