Economie

Les banques ont débloqué 737 milliards DH en mai: Les crédits «Immo» se ressaisissent

© D.R

Les crédits bancaires ont la cote en ce début 2014. En effet, selon le constat général, les marocains s’endettent chaque année un peu plus auprès de leurs banques qui ne cessent de grignoter de plus en plus de part de marché aux sociétés de financement.

À ce titre, les crédits bancaires ont atteint à fin mai dernier un montant de 736,924 milliards DH, soit un bond de 31,532 milliards DH en comparaison à mai 2013 et une hausse de 1,242 milliard DH, comparé à l’encours enregistré à fin avril 2014, plombés par les créances diverses sur la clientèle et favorisés par une reprise notable des crédits à l’équipement et des crédits immobiliers. Ainsi, selon les indicateurs clés des statistiques monétaires du mois de mai 2014, publiées par Bank Al-Maghrib, les crédits bancaires, à la fin du cinquième mois de l’année 2014, seraient en hausse de 4,5% par rapport à la même période en 2013. Dans le même sillage, le taux de crédits bancaires enregistrés à fin mai 2014 s’inscrit en légère hausse par rapport aux performances réalisées au cours du mois d’avril de l’année 2014.

À ce titre, le classement par objet économique laisse paraître une sérieuse hausse des créances diverses à la clientèle qui ont enregistré à fin mai 2014 un encours de 102,513 milliards DH se bonifiant ainsi d’une hausse de 11,3%, comparés, aux résultats du mois de mai 2013, souligne Bank Al-Maghrib.

Pour leur part, les crédits immobiliers enregistrent une hausse importante de 2,3% entre le cinquième mois de 2014 et celui de 2013. Ils ont, en effet, atteint, à fin mai 2014, un montant de 233,015 milliards DH, en hausse de 5,268 milliards DH, comparé à l’encours enregistré à fin mai 2013. Toutefois, ils ont été largement impactés par un ralentissement des crédits aux promoteurs immobiliers qui ont marqué un recul conséquent de 3,2% d’une année à l’autre. S’agissant des crédits à la consommation, Bank Al-Maghrib relève une hausse notable de 1,7% entre l’encours enregistré à fin mai 2014 et celui de fin mai 2013.

Ainsi, ils ont atteint, au cinquième mois de 2014, un encours de 40,805 milliards DH, en hausse de 693 millions DH en comparaison à celui enregistré le même mois de l’année précédente. Dans le même volet, les créances en souffrance poursuivent leur hausse s’inscrivant à 47,313 milliards DH à fin mai 2014 contre seulement 37,743 milliards DH relevés à fin mai 2013. Il s’agit, par ailleurs, d’une hausse conséquente de 25,4% enregistrée à fin mai 2014 en comparaison à la même période de l’année 2013.

Par ailleurs, dans son commentaire, Bank Al-Maghrib relève que l’évolution du crédit bancaire trouve son origine dans l’accélération du rythme de progression des prêts à l’équipement de 2,7 à 4,1%. S’agissant des autres catégories de crédits, les prêts à l’immobilier ont enregistré quasiment le même taux de progression que le mois précédent, soit 2,3%, recouvrant un ralentissement des concours à l’habitat à 5% après 5,4% et une atténuation de la baisse des prêts à la promotion immobilière en recul de 3,2% au lieu d’un recul de 4,7%.

Quant aux crédits à la consommation et ceux à caractère financier, ils se sont inscrits en décélération à 1,7% après 2,1% et à 9% après 9,5% respectivement. Pour ce qui est des facilités de trésorerie, elles sont revenues à leur niveau de mai 2013.
 

Articles similaires

Economie

Panne du m/v Majestic : GNV annonce avoir résolu tous les problèmes

La compagnie maritime GNV reconnaît et regrette dans un communiqué, les désagréments...

Economie

Centre marocain de médiation bancaire : Abdelfettah Lazrak nouveau directeur

Le conseil d’administration du Centre marocain de médiation bancaire (CMMB), réuni récemment,...

EconomieUne

Secteurs industriel et technologique : Le processus de sélection des clusters pour 2024 en marche

L’objectif de cet appel à projets est d’identifier et de sélectionner pour...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus