Les ménages se dirigent de plus en plus vers la grande distribution

Les ménages se dirigent de plus en plus vers la grande distribution

Selon une enquête autour des préférences des Marocains par rapport aux super/hypermarchés

33% des Marocains résidant en milieu urbain fréquentent au moins une fois par semaine les grandes et moyennes surfaces. Un constat confirmé par une récente enquête réalisée par Sunergia groupe autour des préférences des Marocains par rapport aux super/hypermarchés. En effet, cette étude de marché fait ressortir que cette proportion est de 43% de Casablanca, où le pouvoir d’achat est élevé. Dans le détail, 25% des consommateurs n’ont jamais mis les pieds dans une grande ou moyenne surface (GMS) principalement des personnes à faible revenu.

Ainsi, 21% des consommateurs fréquentent ce type de points de vente au moins une fois par mois. La même proportion fréquente 2 fois par mois les GMS. La même étude résulte que la majorité de ces «conquis» qui fréquentant les GMS fait partie d’une catégorie socioprofessionnelle aisée (classe moyenne et plus). Ces habitués résident surtout dans la région de Casablanca. Ils sont des adeptes des enseignes «Marjane et Carrefour». Ils ont généralement un niveau d’instruction avancé (universitaire). Un grand succès est enregistré de plus en plus auprès des seniors mariés âgés de 45 ans et plus.

40% sont des adeptes du circuit traditionnel

Selon l’étude, 40% de l’échantillon se rend rarement ou jamais dans les GMS. Ce sont principalement des personnes dont le revenu est inférieur à 6.000 dirhams et habitent dans toutes les régions du Maroc.
Les occasionnels quant à eux fréquentent rarement les grandes surfaces (une fois par mois ou plus rarement), mais 29% fréquentent l’enseigne BIM. Ce sont principalement des hommes mariés de 35 ans et plus et résidant dans toutes les régions du Maroc.

53% des sondés préfèrent se rendre au marché de fruits et légumes

En termes de lieu d’achat par catégorie de produit, l’épicerie de quartier vient en tête du podium pour les catégories «eaux et boissons», «produits laitiers» et les «produits d’entretien et de nettoyage». Le marché vient en 1ère position pour les catégories «fruits et légumes» ainsi que celle des «viandes et poissons». Selon l’étude, 53% des sondés préfèrent se rendre aux marchés pour faire leurs courses de fruits et légumes, 22% dans les épiceries de quartier et 11% dans les magasins spécialisés.

Marjane rafle la mise

Parmi les clients qui fréquentent les GMS, 45% préfèrent se rendre à Marjane, 24% à BIM, Aswak Assalam (8%), Carrefour Market (4%) et en dernière position Marjane Market (ex-Acima) (3%), et Atacadao (2%). Enfin, cette enquête fait ressortir que bien que la crise sanitaire ait accéléré la transformation digitale dans tous les secteurs, celui du e-commerce alimentaire reste encore timide face au commerce traditionnel et face aux enseignes de la grande distribution. «Les acteurs de ce secteur devront multiplier leurs efforts pour encourager les Marocains à s’orienter vers ce nouveau mode de consommation», indiquent les experts de Sunergia groupe.

Méthodologie :

Ce sondage est le fruit d’une enquête 100% web, réalisée du 17 avril 2020 au 3 mai 2020. L’échantillon retenu est composé de 1.024 répondants qui ont accepté de répondre au questionnaire soumis au hasard à 208.385 utilisateurs de réseaux sociaux résidant au Maroc. «Les internautes sont en effet davantage connectés, urbains, avec un niveau de scolarisation plus élevé et des revenus supérieurs à la moyenne marocaine», indique-t-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *