970x250

Les priorités de développement au centre d’une réunion entre Mme Nadia Fettah et le DG de l’AFD

Les priorités de développement au centre d’une réunion entre Mme Nadia Fettah et le DG de l’AFD

Les priorités majeures de développement et d’investissement ont été au centre d’une réunion, tenue vendredi à Rabat, entre la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah et le directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD), Rémy Rioux.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, Mme Fettah a relevé que les discussions ont porté sur les priorités de développement, « qui sont désormais claires », à savoir, le capital humain, le chantier de la protection sociale, l’éducation, l’inclusion de toutes les populations dans les territoires, les jeunes et les femmes en particulier, la transition énergétique et climatique ainsi que la réforme des établissements publics.

Cette réunion, a-t-elle dit, a constitué une occasion renouvelée de remerciements pour l’excellente coopération établie avec l’AFD qui s’est concrétisée au cours du programme des cinq dernières années.

« Nous avons réussi à exécuter les programmes sur lesquels on s’était mis d’accord et en dépassant même les enveloppes qui avaient été consacrées de plus de 2 milliards d’euros sur la période », a-t-elle fait savoir.

Au cours de notre réunion, a poursuivi la ministre, nous avons fait le point sur la gestion des crises successives, notant que cette rencontre était également l’occasion de retracer une ambition commune pour la coopération avec l’Agence pour les prochaines années conformément à l’horizon du Nouveau Modèle de Développement (NMD), mais décliné dans le programme gouvernemental.

De son côté, M. Rioux a relevé que les discussions ont porté particulièrement sur les priorités de développement notamment le capital humain, la lutte contre le changement climatique, le développement durable ainsi que la protection sociale.

Il a, à ce propos, affirmé que le chantier de la protection sociale est d’une priorité majeure, soulignant la nécessité de rassembler toutes les forces à même de « contribuer à la mise en place de cette réforme qui est très attendue par l’ensemble les Marocains ».

« C’était aussi une occasion de vérifier la réalisation des engagements de la réunion de haut niveau de 2017, qui étaient d’investir 400 millions d’euros par an au Maroc », a précisé le DG de l’AFD. « Non seulement ceci était réalisé, mais on a fait plus », a dit M. Rioux, notant que ces actions reflètent « le dynamisme et la qualité des politiques publiques conduites dans le pays ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.