Les professionnels d’Agadir présentent leur feuille de route pour relancer l’activité

Les professionnels d’Agadir présentent leur feuille de route pour relancer l’activité

Ils ont rencontré mardi la ministre du tourisme

Les représentants des acteurs touristiques de la ville d’Agadir ont présenté mardi une série de propositions concrètes et succinctes pour assister les entreprises du secteur dans le but d’assurer une relance saine au niveau de la région Souss-Massa. Les opérateurs et acteurs touristiques d’Agadir se mobilisent sur tous les fronts pour faire face aux effets néfastes de la Covid-19 sur l’industrie touristique. Dans ce sens, une rencontre s’est tenue mardi entre Fatim-Zahra Ammor, ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, et les acteurs touristiques de la ville d’Agadir et qui a été marquée par l’exposé d’une brève introduction sur l’activité touristique actuelle, suite à la pandémie de Covid-19 et les difficultés que rencontrent toutes les entreprises et filières du tourisme.

Lors de cette rencontre la ministre a fait part de sa compréhension vis-à-vis des difficultés que traverse le tourisme et a assuré que son département fait tout le travail nécessaire pour apporter des solutions pour une relance rapide et forte de notre activité touristique. Celle-ci a exprimé sa gratitude pour l’effort colossal fourni par les autorités locales, le Conseil régional Souss-Massa, le Conseil communal d’Agadir, en marge de l’opérationnalisation du Plan de développement local, et a manifesté son optimisme vis-à-vis de l’avenir de la ville d’Agadir. Par l’occasion, Rachid Dahmaz, président du CRT d’Agadir Souss-Massa, a présenté une série de propositions concrètes pour relancer ce secteur clé au niveau de la région, et qui ont été élaborées par les professionnels de la région. D’après lui, les représentants des restaurants veulent que leur filière soit intégrée comme une filière du tourisme et sous tutelle du ministère concerné, surtout que leur classement se fait par ce ministère et les autorisations sont octroyées par ce dernier.

Ils ont également demandé l’intervention de la ministre pour avoir l’autorisation d’organiser des animations aux restaurants, chose qui est interdite à Agadir. La même doléance a été exposée par le CRT au nom de l’Association quads et écoles de surf, à savoir avoir le statut tourisme sous tutelle du ministère et bénéficier de l’indemnité de la CNSS, surtout qu’ils travaillent directement avec les agences de voyages et les touristes également (commercialisation des circuits de découverte dans la région du Souss-Massa et tout le littoral dans différents spots).

Le représentant des plaisanciers a exposé un certain nombre de doléances dont en particulier d’être reconnus avec statut tourisme sous tutelle du ministère et bénéficier de l’indemnité de la CNSS, en plus d’un certain nombre de problèmes à régler localement au niveau d’Agadir et dont la ministre a promis son intervention pour les régler avec les institutions concernées, à titre d’exemple: avoir l’autorisation d’organiser des dîners soft/petite animation sur bateau, exercer au-delà de 19h00 au moment du coucher du soleil, alléger le cahier des charges qui exige de ne recruter que des marins pêcheurs non qualifiés et non formés au sein des bateaux des plaisanciers, autorisation annuelle exigée et accordée par la Marina/société privée… ).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *