Accueil Economie L’extension de «Casablanca Aéronautique» en marche
Economie

L’extension de «Casablanca Aéronautique» en marche

Ce projet pionnier s’inscrit dans la dynamique soutenue que connaît le secteur aéronautique marocain (d.r)

Développement »
Le projet d’extension fait suite à la signature de la convention d’investissement entre l’État et « Casablanca Aéronautique » portant sur un montant d’investissement de 132 millions DH.

Le Groupe Figeac Aero, à travers ses filiales marocaines, se renforce en tant que fournisseur majeur de Safran Nacelles et des principaux donneurs d’ordre. Il se positionne pour faire face au défi des montées en cadence attendues sur l’ensemble de la supply chain pour les années à venir. C’est dans cette optique que le Groupe Figeac Aero procède à l’extension de l’usine de sa filiale « Casablanca Aéronautique » dans la zone du Technopôle de l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

Une cérémonie de la pose de la première pierre a eu lieu lundi 16 janvier consacrant ainsi le partenariat des Groupes Safran et Figeac qui portent sur le développement de l’écosystème aéronautique marocain à travers l’intégration des technologies et d’un savoir-faire de pointe : usinage 5 axes de pièces de grandes dimensions, assemblages complexes et de précision. Ce projet fait suite à la signature de la convention d’investissement entre l’État et «Casablanca Aéronautique» portant sur un montant d’investissement de 132 millions de dirhams, permettant de générer 55 emplois directs et stables.

«Ce partenariat donne naissance à un projet stratégique grâce auquel la plateforme aéronautique marocaine développera une nouvelle expertise, existant dans seulement 10 sites à travers le monde, avec une production 100 % intégrée au Maroc », déclare dans ce sens Ryad Mezzour, ministre de l’industrie et du commerce. Et de souligner que «ce projet pionnier s’inscrit dans la dynamique soutenue que connaît le secteur aéronautique marocain, sous le Leadership Royal, et dont l’attractivité et la compétitivité au niveau mondial ne sont plus à attester ». Dans les détails, le nouveau bâtiment de 4.000m² intègrera les derniers standards de l’industrie (lean manufacturing, technologies 4.0). Il permettra par ailleurs une rationalisation des flux qui le placeront comme référence en termes de performance. Il est à préciser que la limitation de l’empreinte environnementale est positionnée au cœur du développement du projet.

La nouvelle unité de production intègre dès sa conception la mise en place de panneaux photovoltaïques en toiture, une isolation renforcée et des équipements de valorisation des déchets. Se référant à l’agenda fixé par le Groupe, les premiers essais se feront au mois de juillet. Les premières pièces seront par ailleurs validées en décembre 2023. Le début de montée en cadence se fera par ailleurs en janvier 2024 au moment où le démarrage de la production série est prévu en été 2024.«

Articles similaires

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

Tendances futures : Cyberattaques, les prédictions de Kaspersky pour 2023

Menace persistante. » Les cyberattaques restent une menace constante et ne présentent aucun...

Souveraineté alimentaire : L’expérience marocaine mise en avant à Dakar

Aziz Akhannouch a mis en avant la politique publique importante dans le...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie