970x250

L’industrie mobile, un accélérateur de la connectivité à l’ère Covid

L’industrie mobile, un accélérateur  de la connectivité à l’ère Covid

Avec 4,2 milliards d’abonnés à Internet mobile dans le monde

En effet, la pandémie a mis en évidence le pouvoir de la connectivité et des technologies numériques pour soutenir la population, les gouvernements et les entreprises. Elle a accru le profil et la prise de conscience politique des avantages de la numérisation.

Le monde célèbre chaque 17 mai la journée mondiale des télécommunications. Une célébration qui date de 1969 marquant la création de l’Union internationale des télécommunications ainsi que la signature de la première Convention télégraphique internationale. L’ancrage de cette manifestation a été élargi en 2006 pour s’étendre également à la société de l’information et devint dès lors la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information. L’occasion étant de sensibiliser chaque année le grand public aux perspectives de l’usage de l’Internet et autres technologies de l’information et de la communication dans les domaines économique et social ainsi qu’aux moyens permettant de réduire le gap numérique. Les célébrations de cette année interviennent dans un contexte de sortie de crise pandémique. Une conjoncture qui a donné un coup d’accélérateur à la connectivité, montrant plus que jamais son rôle dans le quotidien des populations et le développement économique des pays.
L’industrie mobile a joué un rôle déterminant dans l’extension de la connectivité aux personnes du monde entier. En effet, la pandémie a mis en évidence le pouvoir de la connectivité et des technologies numériques pour soutenir la population, les gouvernements et les entreprises. Elle a accru le profil et la prise de conscience politique des avantages de la numérisation. Selon un récent rapport de GSM Association (GSMA), le nombre d’abonnés à Internet mobile a atteint 4,2 milliards de personnes au niveau mondial en 2021. Les perspectives à l’horizon 2025 tablent sur un total de 5,7 milliards d’abonnés, soit 70 % de la population mondiale. En effet, 400 millions de nouveaux abonnés mobiles devront s’ajouter au niveau mondial provenant principalement de l’Asie Pacifique et de l’Afrique subsaharienne. Notons qu’en 2021, les technologies et services mobiles ont généré 4.500 milliards de dollars de valeur économique ajoutée, soit 5 % du PIB mondial. Ce chiffre devrait augmenter de plus de 400 milliards de dollars d’ici 2025 pour atteindre près de 5.000 milliards de dollars.
Cet objectif sera appuyé par le déploiement généralisé de la 5G. Cette technologie devrait profiter à tous les secteurs économiques de l’économie mondiale. Les opérateurs mobiles sont confrontés à un besoin d’investissement de plus de 600 milliards de dollars dans le monde entre 2022 et 2025, dont environ 85 % dans les réseaux 5G.
Cependant une transformation numérique réussie nécessite que tous les gouvernements soutiennent activement les politiques qui conduisent à des stratégies numériques à long terme et encouragent les investissements privés nécessaires pour les mettre en œuvre. Il s’avère que la technologie mobile est déterminante dans la réussite des stratégies de relance des gouvernements. Elle offre, en effet, une opportunité importante pour favoriser une croissance inclusive et résiliente. Ceci passe par la mise en place de politiques réglementaires appropriées pour les services mobiles.

Utilisation des infrastructures du réseau mobile : Un écart de  3,2 milliards de personnes à fin 2021

Les investissements des opérateurs dans les infrastructures du réseau mobile au cours de la dernière décennie ont contribué à réduire l’écart de couverture pour les réseaux haut débit mobiles d’un tiers de la population mondiale à seulement 6 %. D’autant plus que la crise pandémique a été une aubaine pour les opérateurs télécoms du monde entier pour investir dans des solutions innovantes pour une plus grande inclusion numérique. Toutefois, le gap est loin d’être réduit. Les données disponibles à fin 2021 font ressortir un écart de 3,2 milliards de personnes, soit 41 % de la population mondiale.

Pour aider l’industrie de la téléphonie mobile à combler l’écart d’utilisation, GMSA recommande aux gouvernements et régulateurs de mettre en œuvre des cadres politiques propices à l’investissement. Citons dans ce sens l’investissement actif dans la formation aux compétences numériques pour le grand public. Le but étant que tous les citoyens puissent accéder aux services numériques essentiels et utiliser les appareils connectés. Pour stimuler la demande, il est recommandé d’utiliser les fonds publics pour la connectivité afin de stimuler la demande. A cela s’ajoute l’adoption d’une approche équilibrée de collecte des revenus par le biais des taxes et redevances sur le secteur mobile, sans compromettre les investissements à moyen terme et la croissance économique. De même, la priorité devrait être donnée à la transformation numérique des services gouvernementaux afin que tous les citoyens puissent accéder numériquement aux services gouvernementaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.