L’infrastructure hôtelière de Chefchaouen se renforce

L’infrastructure hôtelière de Chefchaouen se renforce

Malgré le contexte pandémique, Chefchaouen poursuit le développement de sa capacité d’hébergement hôtelière pour pouvoir répondre aux attentes de ses visiteurs, dont 70 était constituée avant la pandémie d’étrangers. Ainsi, la perle bleue a connu l’entrée en service de trois nouveaux établissements hôteliers en 2021. Ce qui a permis de doter la ville de quelque 200 lits supplémentaires au cours de l’année précédente.
Parmi les trois établissements ouverts en 2021, il y a lieu de citer un hôtel trois étoiles, en l’occurrence Vaincii Hotel, qui est la propriété d’un opérateur chinois.

Ce qui montre que l’engouement de la part des touristes chinois (représentant un quart des visiteurs étrangers) pour Chefchaouen a commencé à donner ses fruits par l’attrait des investisseurs chinois pour la ville. Situé en plein centre-ville à proximité d’autres établissements hôteliers et touristiques, cet hôtel est d’une capacité de 100 lits. Il est destiné, avec son architecture et sa façade bleue ainsi que sa cuisine variée, à s’adapter à l’aspect international mais aussi traditionnel de la perle bleue. La capacité d’accueil de Chefchaouen s’est renforcée l’année précédente par l’ouverture l’année précédente de Dar Ba Sidi & Spa.
Cette nouvelle maison d’hôtes de luxe (première catégorie) a permis de doter la ville d’une capacité de 82 lits. La même année a connu l’entrée en service de la maison d’hôtes Dar Nila au cœur de l’ancienne médina. S’inspirant de l’architecture arabo-andalouse et l’authenticité des habitations locales situées dans les quartiers intramuros, cette nouvelle maison d’hôtes se prépare avec ses 18 lits à contribuer avec d’autres établissements hôteliers de la ville à la relance du secteur (dont la grande majorité de la clientèle est étrangère), qui demeure très sévèrement affecté par le maintien de la fermeture des frontières face à la propagation de la pandémie.

D’autant plus que le tourisme constituait en temps normal avec l’artisanat un écosystème clé de l’économie locale.
Notons que Chefchaouen bénéficie de plusieurs atouts et potentialités lui permettant de renforcer son positionnement par rapport à d’autres destinations de renommée internationale et d’améliorer son attractivité auprès des investisseurs.
Dans ce sens, 17 projets d’établissements hôteliers toutes catégories confondues sont à l’étude au sein du Centre régional d’investissement de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Ils prévoient de contribuer au renforcement de la capacité d’hébergement de la province avec environ 386 lits.

Soulignons qu’au vu de son positionnement comme destination de choix au niveau international, cette province est appelée à renforcer son infrastructure hôtelière, du fait qu’elle ne dispose que d’un total de 81 établissements hôteliers toutes catégories confondues. Parmi lesquels, une vingtaine d’hôtels classés, dont un de quatre étoiles et deux de trois étoiles.
La province se distingue par un grand nombre de maisons d’hôtes, soit une cinquantaine, inspirées de l’aspect architectural traditionnel et arabo-andalou de la région du Nord.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *