Location de vacances : Reprise «encourageante» de la demande, selon Mubawab

Location de vacances : Reprise «encourageante» de la demande, selon Mubawab

Prix, destinations, superficie…

En dépit de la situation sanitaire, la demande sur le marché de la location de vacances au Maroc reprend sa dynamique au cours des premiers mois de l’année 2021. En témoignent les principales tendances de la location saisonnière en 2020 et au premier trimestre 2021 dévoilées récemment par la plateforme immobilière en ligne Mubawab. «Malgré l’absence de touristes étrangers, il y a une demande relativement soutenue pour le marché de la location saisonnière depuis fin 2020 et ce dynamisme semble se poursuivre en 2021 avec des perspectives encourageantes, notamment grâce à l’annonce récente de l’ouverture de l’espace aérien et l’allègement des restrictions de déplacement», souligne Kevin Gormand, CEO et cofondateur de Mubawab. Les détails.

Recul de près de 50% de l’offre entre septembre et décembre 2020

Durant la période septembre-décembre 2020, l’offre de biens de la location saisonnière est en chute de 49% comparativement à la même période en 2019. C’est ce que révèle le site de l’immobilier Mubawab qui vient de dévoiler le bilan de l’année 2020 et du premier trimestre 2021.
Ainsi, l’offre d’appartements est en régression de 52% alors que l’offre des villas n’a connu aucune évolution. En termes d’espace, il s’avère que la superficie des appartements passe d’une moyenne de 84m² à une moyenne de 83m², en baisse de 1%, alors que la superficie des villas passe d’une moyenne de 838 m² à une moyenne de 988 m², en hausse de 18%. Selon les mêmes indicateurs, le pourcentage d’appartements situés dans une résidence fermée avec piscine reste le même (30%), et 43% bénéficient d’une terrasse. En ce qui concerne les villas, on notera que 81% comprennent une piscine, par rapport à 89% pour la même période en 2019.

Pour la période septembre-décembre 2020, Marrakech a représenté 38% de l’offre contre 35% durant la même période un an auparavant.
En matière de prix, il fallait compter en moyenne 450 DH pour une nuitée en appartement à la ville ocre, en retrait de 11% par rapport à la même période de l’année précédente. Concernant les villas, le prix moyen d’une nuitée est de 2.360 DH, en baisse de 16% comparé à la même période en 2019. Un peu plus au Sud, la ville d’Agadir est sur le même trend baissier puisque les appartements sont proposés à 405 DH/nuitée, en recul de 4% par rapport à la même période en 2019.

Casablanca, Tanger, Meknès, Fès et Essaouira ont suivi la même tendance enregistrant une baisse de 19%, à l’exception de Rabat et Mohammedia dont le tarif des appartements a progressé de 30%. Pour sa part la demande entre la période de septembre-décembre 2020 et septembre-décembre 2019 est en diminution de plus de 4% tandis que la période novembre-décembre 2020 a connu une hausse mensuelle de 32%.

Caractéristiques de l’offre et de la demande au début de l’année 2021

Au cours des quatre premiers mois de l’année 2021, l’offre des biens dédiés à la location de vacances est en chute de 52% par rapport à la même période en 2020. Selon la plateforme de vente en ligne, l’offre d’appartements est en recul de 56% alors que l’offre de villas est en croissance de 29%. Par superficie, les appartements passent d’une moyenne de 80m² à une moyenne de 81m² (en hausse de 1%) alors que la superficie des villas passe d’une moyenne de 839 m² à une moyenne de 823 m², en baisse de 2%. En ce qui concerne les aménagements des appartements, on compte à 27% ceux qui sont dans une résidence fermée avec piscine (contre 24% à la même période de l’année précédente) et 44% disposent d’une terrasse.

Du côté des villas, 82% profitent d’une piscine contre 89% pour la même période en 2020. Marrakech constitue désormais 41% de l’offre contre 40% en 2020. Le prix d’une nuitée en appartement à la ville ocre est de 500 DH, soit -35% que l’année précédente. Pour une villa, il faut débourser 2.260 DH par nuitée en moyenne (en baisse de 5% par rapport à l’année dernière). En revanche, la ville d’Agadir n’a pas connu de baisse des prix.

Elle offre des appartements à 450 DH par nuitée (soit +24% comparativement à la même période en 2020) et des villas au prix moyen de 1.310 DH/nuitée (en hausse de 12% par rapport à 2020). Pour les autres villes comme Casablanca et Tanger, elles ont enregistré des baisses de prix d’en moyenne -6% pour les appartements, à l’exception de Rabat, Essaouira et Meknès qui ont connu une hausse de prix (+25%). S’agissant de la demande entre la période janvier-avril 2021 et janvier-avril 2020, une hausse de 27% a été observée. La période située entre février-mars 2021 qui a d’ailleurs enregistré une évolution mensuelle de 17%. «Cette demande qui s’articulait autour des villes de Marrakech, Casablanca, Rabat, Tanger et Agadir en janvier-avril 2020 garde la même orientation sur la période janvier-avril 2021», conclut la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *