Economie

Logismed 2015 comprend de nombreuses nouveautés

ALM : Logismed en est à sa 4ème édition. Quel bilan faites-vous des éditions précédentes ?
 

Abdelali Berrada : Pour faire un bilan, il faut toujours se baser sur les impressions des participants. Et à ce niveau, je peux vous garantir que les retours sont très positifs. Selon les réponses aux questionnaires adressés aux participants, les trois premières éditions ont toutes tenu leurs promesses. On peut donc dire que Logismed est une réussite. Aussi, le nombre d’exposants, la qualité des stands et le visitorat se sont améliorés en nombre et en qualité. Sans oublier que les animations ont gagné en maturité et proposent des débats, rencontres et conférences dans le vif du sujet.

En gros, le dynamisme et l’esprit constructif dans lesquels se sont déroulées les trois premières éditions sont le reflet de l’intérêt croissant que portent les opérateurs économiques à la logistique mais aussi à un secteur qui s’affirme progressivement et qui a aujourd’hui acquis ses lettres de noblesse par la place prépondérante qu’il occupe au cœur de l’économie marocaine.
 

Quelles sont les nouveautés que vous nous réservez cette année ?

Cette année les nouveautés fusent. Elles sont de plusieurs ordres. D’abord au niveau de la thématique. Pour cette édition 2015, nous avons choisi de mettre les écosystèmes à l’honneur en optant pour le thème «A chaque secteur sa supply chain». Il faut noter qu’aujourd’hui, la supply chain est perçue comme une fonction qui se place au service de la croissance de l’entreprise et de l’amélioration de ses marges, pas uniquement pour assurer la disponibilité des produits au coût le plus bas possible. Ainsi, la performance de la supply chain apporte un atout fondamental de différenciation et crée de la valeur, en particulier en sécurisant la mise à disposition de nouveaux produits sur le marché à un rythme toujours plus soutenu. Voilà tout l’intérêt de la thématique.

Mais encore…?

Il y a aussi, pour cette édition, le focus qui sera mis sur les PME/PMI. Ces entreprises représentent plus de 90% du tissu économique et donc il était normal que le Salon leur soit dédié. De même, les nouveautés technologiques seront au rendez-vous. Pour cette année, Logismed sera donc le haut lieu d’exposition d’équipements innovants. Enfin, la forte participation annoncée d’exposants, de visiteurs et délégations étrangères d’Espagne, France, Allemagne, Belgique, Italie, Tunisie et autres viendra caractériser cette 4ème édition.

Dans quelle conjoncture sectorielle se tiendra le Salon cette année ?

2014 a été une année difficile pour tous. Cependant, en 2015 l’économie semble se ressaisir et cela se reflète directement sur le transport et la logistique. Nous constatons donc que le secteur connaît un dynamisme assez remarquable à tous les niveaux de sa chaîne de valeur.

Aussi, le Maroc, dans un contexte de vive concurrence, a fait de la logistique un axe majeur de la politique d’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale. Ainsi, dans le cadre des Plans sectoriels mis en place par les pouvoirs publics et le plan d’accélération industrielle, Logismed intervient pour accompagner ce dynamisme.

Notons qu’en peu d’années la logistique est devenue un secteur à part entière participant activement au développement de l’économie nationale et à la création d’emploi.

Articles similaires

EconomieUne

800 entreprises y prendront part : Key-The Energy Transition Expo ouvre ses portes ce mercredi

Pour sa deuxième édition, le salon proposera des événements de classe mondiale.

Economie

Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE): Fromageries Bel Maroc lance le programme «Tafawouk»

Faire bénéficier les enfants des détaillants partenaires d’un programme de soutien scolaire...

Economie

Etablissement de paiement : Vantage Payment Systems obtient l’agrément de Bank Al-Maghrib

Vantage Payment Systems (VPS) obtient l’agrément d’établissement de paiement de Bank Al-Maghrib....

EconomieUne

Baromètre de la cybersécurité au Maroc : La menace digitale, premier risque à traiter en 2024

Dans le top 3 des risques considérés par les entreprises, on compte...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux