Economie

Loi de finances 2013 : La FNPI propose des logements de 80 m² pour 480.000 dirhams

© D.R

La Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) sort de son silence et semble désormais innover sur tous les fronts. «Une politique de la ville, avec des objectifs bien tracés et des échéanciers précis, est un vœu pieux de tout un chacun, à commencer par notre Fédération qui a longtemps milité pour une telle initiative», a commenté Youssef Iben Mansour, président de la FNPI, dans sa revue bimestrielle N°15 d’information et de communication «Al Aakar» du mois de septembre 2012. En effet, cette déclaration fait suite aux résultats des premières Assises de la politique de la ville qui ont eu lieu dernièrement à Rabat. «Forte de son positionnement dans le secteur et de son expérience riche et diversifiée, la FNPI exprime son total engagement pour la réussite de ce projet. Aussi bien au niveau national qu’au niveau des régions, la Fédération ne ménagera aucun effort pour contribuer à l’essor urbanistique harmonieux et adéquat des villes marocaines», a souligné M. Iben Mansour. Et toujours dans le cadre de ses efforts, la FNPI propose un nouveau produit de logement en faveur de la classe moyenne. «La classe moyenne au Maroc, située autour de 50% de la population, ne trouve pas actuellement un produit correspondant à son besoin ainsi qu’à son pouvoir d’achat et ses capacités de financement. En vue de permettre l’accession à la propriété de cette importante frange de la population, la FNPI propose dans le cadre de la loi de finances 2013, la mise en place d’un nouveau produit», souligne la Fédération dans un communiqué publié sur son site internet. Aussi, la FNPI relève 5 caractéristiques à ce produit. Il s’agit en premier lieu d’un produit objet d’une convention Etat-promoteurs immobiliers, portant sur la réalisation d’un minimum de 200 logements sur 5 ans. En deuxième lieu, il s’agit d’un logement d’une superficie minimale de 80 m² net, sachant que le logement de 80 m² pourrait contenir un salon et 3 pièces. Ensuite, le prix de vente de ce produit n’excèderait pas 6.000 dirhams HT/m², soit un prix de vente de 480.000 dirhams HT pour un logement de 80m². Aussi, l’acquéreur bénéficierait d’une aide frontale correspondant au montant de la TVA et le promoteur signataire d’une convention pour ce nouveau produit bénéficierait des mêmes exonérations accordées dans le cadre du logement social. Enfin, l’acquéreur devrait user de ce produit en tant que logement principal pendant une durée minimum de 4 ans.

Articles similaires

EconomieUne

Transport aérien : Royal Air Maroc et la confrérie Mouride signent une nouvelle convention de partenariat

Royal Air Maroc (RAM) et la Confrérie sénégalaise des Mourides ont signé,...

EconomieUne

Agriculture résiliente et éco-efficiente : Le rendement de nouvelles variétés tolérantes à la sècheresse dévoilé

Cet événement constitue une occasion pour passer en revue le programme de...

EconomieUne

Energies renouvelables et hydrogène vert : Le Maroc et les Pays-Bas établissent un plan d’action commun

Cette coopération bilatérale vise notamment à mettre l’accent sur le renforcement du...

EconomieUne

«Ntla9awfbladna» revient avec de nouvelles ambitions axées sur le balnéaire et la nature

L’Office national marocain du tourisme travaille en ce moment sur la deuxième...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus