Accueil Economie L’OMPIC affiche une résilience en 2022
EconomieUne

L’OMPIC affiche une résilience en 2022

Propriété industrielle 

L’OMPIC a tenu récemment son conseil d’administration. Une occasion pour dresser le bilan des activités de l’Office au titre de l’exercice 2022.

L’activité des demandes des titres de propriété industrielle affiche une résilience. C’est du moins ce que l’on peut déduire du conseil d’administration de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) qui s’est tenu récemment sous la présidence de Ryad Mezzour, ministre de l’industrie et du commerce. Le bilan dressé à date démontre une évolution positive de l’activité comparé à la situation enregistrée avant la crise sanitaire. Se référant à l’OMPIC, 15.174 demandes ont été adressées à l’Office en matière de marque sur les onze premiers mois de l’année. Ladite période a également connu le dépôt pour enregistrement de 4.462 designs de dessins et modèles industriels. L’Office recense par ailleurs le dépôts de 2.520 demandes de brevets d’invention. Intervenant dans ce sens, Ryad Mezzour a souligné le rôle joué par l’OMPIC dans la mise à disposition des créateurs, des innovateurs et des entreprises, d’un ensemble d’outils et de services permettant la protection et la valorisation des créations et innovations et visant à accompagner les acteurs concernés en vue de tirer profit du système de la propriété industrielle et commerciale. Le ministre a rappelé par la même occasion l’importance de la propriété industrielle et commerciale et de l’innovation dans l’amélioration de la compétitivité de l’économie nationale. Il est à préciser que le conseil d’administration de l’OMPIC a examiné au cours de cette réunion le plan d’actions de l’Office. Etablie selon la stratégie de développement de l’OMPIC 2022-2026, la feuille de route 2023 de l’OMPIC est structurée autour de 9 programmes et 4 piliers stratégiques. Il s’agit en effet de l’«Ecosystème de la propriété industrielle et commerciale propice à l’entrepreneuriat, à l’innovation et à la créativité», les «services efficients et modernes pour la protection et la valorisation des actifs immatériels», «l’OMPIC, organisation proactive et performante» et la «transformation digitale de l’OMPIC».

Pour rappel, le conseil d’administration de l’OMPIC a pris note des principaux projets réalisés par l’office et qui s’articulent autour de l’appui à l’entrepreneuriat, à l’innovation et à la recherche et développement ; du renforcement de l’action territoriale, de partenariat et de coopération ; du développement de services digitalisés et à forte valeur ajoutée et de la sensibilisation ; de la promotion de la propriété industrielle et commerciale et de l’amélioration des dispositifs de gouvernance et de pilotage de la performance. Cette réunion a également permis de mettre en exergue la performance du Maroc en matière de propriété industrielle à l’international. Il ressort que le Maroc a gagné 10 places dans l’indice mondial de l’innovation de 2022.

Se référant à l’Office, le Royaume s’est particulièrement illustré dans la composante des actifs immatériels, avec son classement à la 23ème place.
Par ailleurs, il est classé 9ème selon l’indicateur relatif aux dépôts de designs par origine et PIB, 33ème dans l’indicateur relatif aux dépôts des marques par origine et PIB et 51ème pour les demandes de brevet déposées au niveau international selon le traité de coopération en matière de brevets (PCT) par origine et PIB.

Articles similaires

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

Tendances futures : Cyberattaques, les prédictions de Kaspersky pour 2023

Menace persistante. » Les cyberattaques restent une menace constante et ne présentent aucun...

Adoption de lois, les parlementaires mettent le turbo

La session parlementaire d’automne sera bientôt clôturée Parlement.» C’est une course contre...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie