Accueil Economie Lotfi Chraïbi : «La MDD vient accompagner le grand chantier royal de la transition énergétique à l’échelle régionale»
EconomieUne

Lotfi Chraïbi : «La MDD vient accompagner le grand chantier royal de la transition énergétique à l’échelle régionale»

Entretien avec Lotfi Chraïbi, président de l’Association marocaine pour un environnement durable

Dans cet entretien, le président de l’AMED présente l’état d’avancement du projet de la Maison du développement durable (MDD) et la mission de cet espace occupant une superficie totale de 4.635 m².

ALM : Quel est l’état d’avancement du projet de la MDD?

Lotfi Chraïbi : C’est un projet royal unique au Maroc et en Afrique dont la pose de la première pierre a été effectuée par SM le Roi Mohammed VI le 1er juillet 2016 pour réaliser un bâtiment modèle qui respecte les normes de durabilité et d’efficacité énergétique, notamment l’intégration des énergies renouvelables en mode d’autoconsommation. Malgré le retard accusé à cause de la pandémie de Covid-19, les travaux de construction sont finalisés grâce à la mobilisation de toutes les parties prenantes et à leur tête le wali Mohamed Mhidia qui veille sur toutes les phases de la réalisation et de l’équipement de cette structure innovante occupant une superficie totale de 4.635 m². Actuellement la Maison est dans la phase finale des travaux de finition et de la mise en place des équipements didactiques. Elle sera ainsi bientôt prête pour accueillir la population cible au niveau régional et national.

Quelle est la population cible de ce projet ?

Ce projet, initié par l’Association marocaine pour un environnement durable, qui bénéficie d’un positionnement stratégique sur la route d’Achakar et non loin du campus universitaire, vient de répondre au besoin
de mettre l’éducation au service de la transition écologique citoyenne. Il est ainsi destiné aux élèves, collégiens et lycéens des établissements scolaires, des jeunes universitaires et diplômés, du personnel des entreprises industrielles, des acteurs locaux et des acteurs associatifs.

Quelle est la mission principale de la future maison du développement durable?

L’objectif de la maison est de créer un espace de savoir, de savoir-faire et de savoir-être autour des questions du développement durable pour accompagner le grand chantier royal de la transition énergétique à l’échelle régionale par un renforcement du capital humain basé sur la sensibilisation, l’éducation et la formation aux diverses thématiques du développement durable.
Le projet vise aussi la promotion de l’entrepreneuriat vert auprès des jeunes par l’accompagnement dans la conception et la mise en œuvre de projets de «Green Business». Ainsi la Maison du développement durable abritera cinq parcours pédagogiques thématiques: biodiversité, eau, économie circulaire, énergie, changements climatiques et ODD en plus du parcours innovation verte.

Pourriez-vous nous parler des composantes de cet espace ?

La MDD est composée de salles thématiques équipées de matériel didactique et expérimental. Elle comprend deux salles de formation et un centre de ressources documentaires, dédiés au renforcement des capacités des acteurs territoriaux et associatifs, une salle polyvalente de conférences et séminaires et un atelier technique d’innovation verte «Green Innov».
Comme je l’ai mentionné auparavant, il s’agit d’un bâtiment pédagogique qui comprend une station de traitement des eaux usées pour leur réutilisation en arrosage, des cuves de récupération des eaux pluviales, un jardin botanique rassemblant les espèces autochtones et spécifiques à la région et aussi d’un Smart space énergies renouvelables permettant d’assurer plus de 50% des besoins de la Maison en énergie électrique et un puits canadien fournissant une climatisation naturelle aux salles. L’objectif est de faire vivre au visiteur une expérience conviviale de mise en pratique du développement durable au quotidien.

Quelles sont les grandes lignes du programme d’action de votre association initiatrice de ce projet ?

L’AMED a pu accumuler, en tant que club environnement puis en tant qu’association, un savoir-faire considérable en matière d’actions de sensibilisation et d’éducation au développement durable au profit des jeunes et des citoyens à l’échelle de notre région.
Nous sommes vivement honorés par l’inauguration royale du chantier de la MDD et par la mission de la gestion de cet espace pédagogique. A cet effet, notre programme d’action concerne le développement du contenu pédagogique des différents parcours thématiques et faire de l’espace MDD un espace d’échange et d’innovation à travers l’élaboration d’un programme annuel d’activités en partenariat avec le ministère de la transition énergétique et du développement durable, la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA), le Conseil régional TTA, la Commune de Tanger, l’Université Abdelmalek Essaâdi ainsi qu’avec notre réseau de partenaires du secteur privé. Dans ce cadre, nous organisons la 11ème édition des Journées de développement durable du 27 au 29 octobre prochain, une édition spéciale dédiée à la thématique de l’éducation au développement durable.

Articles similaires

Le Maroc rouvre son ambassade à Baghdad

Le Maroc a rouvert samedi son ambassade à Baghdad. La cérémonie d’inauguration...

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie