Lydec : La durabilité comme leitmotiv

Lydec : La durabilité comme leitmotiv

Inaugurée en avril 2013, la station d’épuration des eaux usées (Step) de Médiouna a pour principaux objectifs de préserver le milieu naturel et les ressources hydriques et d’améliorer le cadre de vie des habitants.

Etant considérée comme la ville la plus industrielle du Royaume, Casablanca a besoin d’acteurs locaux en première ligne pour la préservation de l’environnement et la promotion du développement durable. Consciente de la contribution de ses métiers à la performance économique, mais aussi environnementale et sociale de la métropole casablancaise, Lydec est engagée, depuis le démarrage de ses activités, dans une démarche de développement durable.

Cet engagement a été renforcé et structuré au cours des années et formalisé en novembre 2014 au sein de son PADD 2020 (Plan d’actions développement durable 2020). A ce titre, Lydec a souhaité se conformer aux meilleurs standards nationaux et internationaux en matière de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE). C’est dans ce cadre que Lydec a adhéré au Pacte mondial des Nations Unies en octobre 2015.
En 2017, une refonte du PADD 2020 a été réalisée sur la base des résultats de la matrice de matérialité (écoute auprès des parties prenantes sur ses enjeux RSE), de l’évolution des principaux référentiels internationaux et nationaux en matière de développement durable et des visions territoriales définies pour le Grand Casablanca.

En prenant en considération l’ensemble de ces éléments, Lydec a pu identifier les thématiques environnementales, sociales et sociétales pertinentes au regard des enjeux du Grand Casablanca et des métiers de l’entreprise. Ces thématiques ont été synthétisées dans une Feuille de route développement durable stratégique définie à l’horizon 2030, et qui s’articule autour de 4 engagements et 11 objectifs au service de la transition durable du Grand Casablanca. C’est ainsi que le délégataire casablancais a accompli plusieurs réalisations dans le cadre de sa stratégie développement durable. Parmi ses projets emblématiques figurent le Système anti-pollution du littoral Est de Casablanca (SAP-Est) et la Station d’épuration des eaux usées (STEP) de Médiouna.

Le SAP Est pour dépolluer la métropole

Le Système anti-pollution du littoral Est de Casablanca est né en 2010 pour restituer un littoral préservé aux habitants de Casablanca améliorant ainsi l’environnement et le cadre de vie des riverains. Il a été achevé en 2014 et mis en service en 2015. Il fonctionne en 3 étapes : il collecte les eaux usées, les prétraite et les évacue. Cette infrastructure représente le plus grand investissement de la gestion déléguée à hauteur de 1,45 milliard de DH, et a permis à la métropole d’atteindre un taux de dépollution de 100% (dès sa mise en service). Il est aujourd’hui déployé sur une distance de 24 km et se compose de deux grands intercepteurs côtiers servant à rassembler en un point 9 rejets d’eaux usées, plusieurs stations de pompage, une station de prétraitement des eaux usées à Sidi Bernoussi et d’un émissaire marin en aval de la station d’une longueur de 2,2 km.

Les eaux usées collectées sont dirigées vers la station Eaucéan de Sidi Bernoussi qui dépollue ainsi la zone Est incluant la ville de Mohammedia, soit 55% des eaux usées du Grand Casablanca. Cette station a été conçue pour préserver l’environnement, l’écosystème côtier et l’hygiène publique des rejets d’eaux usées domestiques et industrielles.

L’ouvrage, conçu et exécuté en 4 ans, se distingue par l’ampleur inédite du projet, une technologie innovante, et une collaboration entre les différents acteurs. Lydec s’est appuyée sur les technologies et le savoir-faire Degrémont pour cette installation qui se déploie sur 2,8 hectares, dotée d’une capacité maximale de 11 m³/s, soit la plus grande installation de ce type réalisée sur le continent africain. Elle s’intègre parfaitement dans le paysage grâce à des fondations creusées à 15 mètres de profondeur, à une architecture adaptée et à des systèmes de ventilation et de désodorisation qui traitent 240.000 m3/h d’air. Depuis 2016, la station de pré-traitement Eaucéan est certifiée ISO 14001 – version 2015 – témoignant d’une excellence opérationnelle et environnementale (performance, efficacité et fiabilité du site et de ses équipements).
Par ailleurs, la station abrite une galerie pédagogique, un espace ayant pour vocation à sensibiliser toutes les parties prenantes (écoles, universités, associations, élus, médias…) aux différentes étapes du cycle de l’eau et de traitement des eaux usées ainsi qu’aux enjeux liés à la préservation du littoral et des océans, dans un contexte de changement climatique. Il s’agit d’un espace offrant une expérience immersive et qui peut être visité avec ou sans guide, grâce à des vidéos, des panneaux pédagogiques et des hublots donnant directement vue sur les installations techniques de la station.

La STEP de Médiouna pour faire du re-use

Inaugurée en avril 2013, la station d’épuration des eaux usées (Step) de Médiouna a pour principaux objectifs de préserver le milieu naturel et les ressources hydriques et d’améliorer le cadre de vie des habitants. Initialement dimensionnée pour 40.000 équivalent habitants (avec possibilité d’extension), elle s’étend sur une superficie de 3,5 hectares, avec le bassin d’orage, et dispose d’une capacité de traitement de 3.800 m3/j avec un débit de pointe de 300 m3/heure. Les travaux de la Step ont commencé en 2010 et ont nécessité un investissement global de 141 millions de DH TTC (hors coût du terrain).
La station d’épuration des eaux usées de Médiouna combine deux technologies : le procédé des boues activées et la technologie membranaire. Grâce à la technologie membranaire, une innovation du groupe Suez et une première au Maroc, les eaux usées traitées peuvent être réutilisées en agriculture pour l’irrigation. De plus, afin d’éviter toute nuisance aux riverains, Lydec a mis en place un système de désodorisation pour le confort des riverains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *