970x250

m-paiement : Quand les télécoms boostent l’inclusion financière

m-paiement : Quand les télécoms boostent l’inclusion financière

Capitalisant sur la forte pénétration des téléphones mobiles

La crise de Covid-19 a fait que l’usage des téléphones mobiles soit plus fréquent. Ainsi, le nombre des abonnements m-wallet est passé de 1,4 million à fin 2020 à 3,4 millions à fin octobre 2021. Cette tendance reste toutefois plus lente que prévu et est marquée par l’augmentation de l’utilisation du m-wallet pour le paiement des factures.

L’industrie mobile a joué un rôle déterminant dans ce contexte de crise, notamment en termes de réponse à la Covid-19. En effet, les opérateurs de par le monde ont mis en place des actions et offres pour appuyer les efforts des gouvernements dans ce contexte difficile. Les réseaux mobiles n’ont seulement pas permis aux abonnés de rester connectés durant le confinement mais ils ont été par ailleurs au centre de la création et de la consommation de solutions innovantes. Le Maroc n’est pas en reste puisque les principaux acteurs du marché télécoms ont contribué massivement à cet élan de solidarité national.

Cette contribution s’illustre pleinement dans l’accélération du paiement mobile au niveau national. Capitalisant sur la forte pénétration des téléphones mobiles, ce modèle alternatif est inscrit parmi les principaux leviers de la Stratégie nationale d’inclusion financière. La crise de Covid-19 a fait que l’usage des téléphones mobiles soit plus fréquent. Ainsi, le nombre des abonnements m-wallet est passé de 1,4 million à fin 2020 à 3,4 millions à fin octobre 2021. Cette tendance reste toutefois plus lente que prévu et est marquée par l’augmentation de l’utilisation du m-wallet pour le paiement des factures. Au niveau des commerçants, l’acceptation n’est pas encore suffisante. Le volume de transactions était de 1,4 million à fin 2020 contre plus de 4,98 millions à fin juin 2021.

Ce volume est appelé à évoluer rapidement une fois la communication sur l’usage des différents aspects du paiement mobile est lancée d’une manière plus large. En termes de transactions, elles se sont établies à fin 2020 autour de 443 millions de dirhams. Près de 51% du volume des échanges a été effectué par des m-wallets émis par des établissements de paiement contre 49% par des m-wallets adossés à des comptes bancaires. En valeur, 35% des transactions réalisées par les m-wallets des établissements de paiement ont été enregistrées contre 65% par ceux émis par les banques. Le panorama tracé fait ressortir une prédominance des paiements «commerçants et factures». Ils représentent, en nombre, l’essentiel des transactions effectuées captant ainsi une part de 73%, contre 27% pour les transferts Mobile to Mobile.

m-wallet : Mode d’emploi

Techniquement, le paiement mobile (m-wallet) est un mode de paiement qui se présente sous forme d’application mobile installée sur téléphone. Il est émis soit sur un compte de paiement tenu par un établissement de paiement, soit sur un compte bancaire tenu par une banque. Le m-wallet permet à son porteur d’effectuer plusieurs opérations de paiement de façon instantanée, sécurisée et interopérable, et ce quelle que soit la domiciliation du compte du bénéficiaire. Ce mode permet les transferts de personne à personne par simple saisie du numéro du téléphone du destinataire. Les utilisateurs de ce nouveau mode de paiement peuvent par ailleurs effectuer des paiements, sans frais, auprès des commerçants acceptants, reconnus grâce à la mention «MarocPay» affichée. Les m-wallets permettent également les règlements de factures d’eau et d’électricité ou encore le paiement de vignettes, d’impôts et de factures téléphoniques. Le Mobile paiement permet aussi d’effectuer les recharges téléphoniques ainsi que les retraits au niveau des agences d’établissements ou au niveau des guichets automatiques bancaires.

La sécurité de données garantie

La solution de paiement mobile assure une sécurité optimale à travers une identification claire garantissant la protection des données personnelles et un dispositif de lutte contre les fraudes mis en place par les établissements bancaires et de paiement. Se référant à Bank Al-Maghrib, le m-wallet est protégé par un mot de passe qu’il faudra renseigner à chaque ouverture de l’application sur le téléphone mobile. Ainsi, les transactions ne peuvent être initiées qu’après les étapes préalables d’authentification. La saisie à plusieurs reprises, d’informations d’authentification erronées, déclenche un mécanisme d’authentification complémentaire ou un blocage du m-wallet.

Le numéro de téléphone, clé des transactions

S’agissant du mode de fonctionnement de cette solution, le numéro de téléphone est un facteur clé de tout m-paiement. En effet, l’identifiant du m-wallet est le numéro de téléphone de son titulaire. Ainsi, pour recevoir des transferts de la part d’une autre personne, il suffit de communiquer le numéro de téléphone. Il est possible d’associer plusieurs m-wallets à un même numéro de téléphone. Dans ce cas, le titulaire doit obligatoirement sélectionner un «m-wallet par défaut» afin d’identifier le m-wallet sur lequel les fonds vont être reçus. Celui-ci peut être changé à tout moment par son détenteur à partir des applications m-wallet. Pour envoyer de l’argent, il suffit d’avoir le numéro de téléphone du bénéficiaire et de s’assurer que celui-ci détient au moins un m-wallet. Concernant le paiement par m-wallet auprès des commerçants, ces derniers doivent avoir le label «Maroc Pay». Il suffit dans ce cas de saisir le numéro de téléphone du commerçant à partir de l’application, rubrique paiement commerçant, ou de scanner le QR code que ce dernier affiche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.