Economie

Mahfoud Chafik Filali: Le tourisme à Agadir se porte très bien

ALM : Comment évolue le secteur touristique à Agadir?
 

Mahfoud Chafik Filali : Pour le moment le tourisme à Agadir se porte très bien. Cela fait trois années successives que le secteur affiche des résultats plus que satisfaisants. Avec des évolutions d’abord à deux chiffres et maintenant très soutenues à un chiffre, on peut dire que le tourisme à Agadir a atteint sa vitesse de croisière. Cependant, aujourd’hui c’est le problème de la capacité hôtelière qui se pose. Ainsi, pour suivre cette croissance continue des indicateurs touristiques, il incombe aux investisseurs de multiplier leurs efforts afin de suivre le rythme. D’autant plus que comparée à une ville comme Marrakech, Agadir a l’avantage de ne pas être très exposée à l’informel.

Quels sont vos projets au sein de l’AIHA ?

Nous travaillons actuellement au développement de notre Centre de formation appliquée (CFA).Il s’agit, comme son nom l’indique, d’un centre de formation pour les jeunes déjà actifs dans le secteur du tourisme ou de jeunes désirant intégrer le secteur. Une fois intégrés, ces jeunes peuvent suivre une formation théorique et pratique avec deux jours par semaine de théorie et quatre jours de pratique dans l’un des hôtels de la ville.

À noter qu’au sein de l’établissement d’accueil, ils ne sont pas considérés comme des stagiaires mais plutôt comme des apprentis. De plus, cette formation de 6 mois est strictement gratuite et donne même lieu à une petite rémunération pour couvrir les frais de déplacement des apprentis. Aussi, à la fin de leur cursus, les lauréats sont automatiquement employés par l’hôtel où ils ont suivi leur formation ou encore dans le marché qui est très friand de ce genre de formation très qualifiant.  En effet, le manque de compétences formées dans les meilleurs standards se fait beaucoup sentir. À ce titre, nous désirons élargir les axes de formation et développer encore plus les compétences de nos lauréats.

Le Festival Timitar ouvre ses portes demain. Comment cela influe-t-il sur les arrivées touristiques ?

Plus le Festival Timitar acquerra une dimension internationale, plus il générera des arrivées touristiques.

À noter que lors de cette édition les dates de tenue du festival nous ont été communiquées une année à l’avance et donc nous verrons si cela aura un impact sur les arrivées touristiques. Entre-temps, cet événement qui en est aujourd’hui à sa 11ème édition reste le meilleur ambassadeur de la culture amazighe et un bon allié dans la promotion de la ville d’Agadir.

Articles similaires

EconomieUne

En hausse de 10 % par rapport à la même période de 2023 : Près d’1 million de touristes au Maroc au mois de janvier

Les arrivées des touristes étrangers se sont consolidées de 11 % comparé...

Economie

Radisson hotel Group : 14 nouveaux hôtels prévus en 2024

Radisson Hotel Group formule des ambitions prometteuses pour l’année 2024.

EconomieUne

Maroc-France : Niveau record pour les échanges commerciaux en 2023

Avec un volume de plus de 14 milliards d’euros

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux