Marché boursier : L atonie persiste à la place casablancaise

Marché boursier : L atonie persiste  à la place  casablancaise

«L’année 2013 s’annonce pour le moins aussi compliquée que l’année écoulée». C’est ce que souligne Sogecapital dans sa dernière publication relative au marché boursier. Les transactions de la place s’inscrivent dans une phase baissière. A fin mai 2013, le marché boursier a affiché un repli de 4,84 %. Ce fléchissement est dû , selon Sogecapital, à la publication des sociétés cotées des résultats annuels de l’exercice 2012.

Ces derniers, affaiblis par la conjoncture économique, ont totalisé un chiffre d’affaires global se hissant seulement de 3,3 % pour une masse bénéficiaire qui se déleste de 8,2 %, relève-t-on de Sogecapital. L’évolution du Masi au titre des cinq premiers mois de l’année courante confirme l’état défaillant de la place financière. «L’indice-phare de la Bourse de Casablanca s’est inscrit dans un trend baissier pour s’établir à 8.906,65 points à la clôture de la séance du 31 mai dernier.

Il creuse ainsi ses pertes à 4,84% depuis le début de l’année», indique Sogecapital. Et de poursuivre qu’ «une figure de «Double Top» se dessine, laissant apparaître un mouvement vendeur dominant, et confortant la tendance baissière qui devrait se consolider avec un objectif de sortie à 8 830 points». Toutefois , le retrait persistera toujours à moins que l’on procède à la révision de l’indice MSCI EM, dont la révision est a priori prévue en ce mois. Ainsi deux scénarios se tracent. «Si le Masi franchit à la hausse sa résistance de 9.260 points, un rebond technique se dessinerait et nous prévoyons un premier objectif de 9 320 points», explique Sogicapital dans son analyse.

Et de poursuivre qu’ «au cas où le Masi franchit son support à 9.050 points, l’indice devrait accentuer sa baisse enregistrée en ce début d’année. Nous prévoyons ainsi un premier objectif de sortie à 8 950 points». Par ailleurs, Sogecapital a procédé à l’élaboration d’un guide de valeurs permettant de sélectionner 34 valeurs offrant un potentiel de hausse significatif par rapport aux autres acteurs de leurs secteurs. Cette sélection s’est faite sur la base d’une dimension «Top Down» afin d’introduire l’ensemble des secteurs- phares de la Bourse de Casablanca. De même, une approche «Stock Picking» a été engagée permettant de faire ressortir des valeurs qui se distinguent par la qualité de leurs fondamentaux, à savoir la croissance, la stratégie, le management, la situation financière et autre.

Cette approche prend aussi en considération les perspectives de développement des entreprises cotés, permettant ainsi d’attribuer un score en vue de définir les valeurs qui se démarquent par rapport à la moyenne de leurs secteurs respectifs et sur la base d’une panoplie de ratios, précise les analystes de Sogecapital. L’agroalimentaire s’est érigé en priorité tablant ainsi sur d’éventuelles bonnes performances de la Centrale Laitière, Cosumar, Dari Couspate et Lesieur Cristal. Les secteurs des assurances, du BTP, la distribution, automobile et des hydrocarbures devraient sauver la mise. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *