970x250

Marché monétaire : Le taux Monia à son plus haut niveau annuel

Marché monétaire : Le taux Monia à son plus haut niveau annuel

Il a évolué autour de 1,47% durant la semaine du 29 juillet au 4 août

Le taux Monia (Moroccan Overnight Index Average) atteint son plus haut niveau annuel. Une évolution relevée par Attijari Global Research dans sa veille hebdomadaire «Weekly Hebdo taux- Fixed Income». «Le taux Repo JJ, représenté par l’indice Monia, continue d’évoluer autour de 1,45%. Celui-ci a atteint au cours de cette semaine son plus haut de plus d’un an, soit 1,47%», indique Attijari Global Research dans sa publication. Il est à rappeler que l’indice Monia est appliqué en remplacement de l’ancien taux de référence du marché Repo.

Se référant à Bank Al-Maghrib, cet indice est une mesure du taux auquel les participants au marché monétaire marocain procèdent à des opérations de prêts/emprunts en dirham garanties par des bons du Trésor dans des conditions où les risques de crédit, liquidité et taux d’intérêt sont minimes. Et d’ajouter : «Le calcul du Monia s’effectue sur la base des transactions de pension livrée de maturité un jour, réalisées par les différents intervenants du marché monétaire et dénouées la veille à travers la plateforme du dépositaire central Maroclear. Les transactions intra-dépositaires non dénouées auprès de Maroclear ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’indice». Par ailleurs, Attijari Global Research souligne dans sa publication que Bank Al-Maghrib continue de réguler le marché monétaire à travers ses injections de liquidité en vue de maintenir les taux interbancaires proches du taux directeur à 1,50%.

A cet égard, la banque centrale satisfait ainsi 100% de la demande bancaire à travers ses avances à 7 jours. Ces derniers s’affichent au titre de la semaine allant du 29 juillet au 4 août en hausse de 3,9 milliards de dirhams par rapport à la semaine dernière se situant ainsi autour de 42,3 milliards de dirhams. Attijari Global Research observe par ailleurs une stabilité des opérations à plus long terme, notamment les pensions livrées et les prêts garantis par rapport à la semaine dernière. Elles ressortent ainsi à 65,8 milliards de dirhams. Attijari Global Research indique par ailleurs que le Trésor stabilise son intervention sur le marché monétaire à un niveau toujours faible. «Le placement moyen des excédents de trésorerie avec prise en pension et à blanc est passé à 6,9 milliards de dirhams contre 7,1 milliards de dirhams une semaine auparavant», apprend-on de même source.

Sous un autre angle, les analystes d’Attijari global Research maintiennent leur scénario de poursuite de la hausse des taux de rendement de la courbe primaire d’ici le mois de septembre prochain. Une décision qui tient compte de la situation moins confortable de la trésorerie de l’État qui se reflète à travers un niveau élevé de son besoin mensuel annoncé pour le mois d’août, ainsi qu’un niveau des placements du Trésor sur le marché monétaire inférieur à la moyenne annuelle de 10 milliards de dirhams. Rappelons que le besoin annoncé du Trésor sur le marché obligataire durant la deuxième séance d’adjudication du moi d’août a dépassé les 12 milliards de dirhams. Le Trésor a souscrit durant cette séance 1,9 milliard de dirhams sur le marché primaire contre une demande qui s’est élevée à 2,2 milliards de dirhams, soit un taux de satisfaction de 84%, l’un des plus hauts depuis le début de l’année 2022.

«À l’issue de cette séance, les taux de rendement de la courbe primaire concernés par la levée se sont orientés à la hausse», précise la même source, notant que «les taux de rendement des maturités 13 semaines et 52 semaines se sont appréciés de +9 points de base (pbs) et +6 pbs, respectivement «. Et de conclure que le montant cumulé des levées mensuelles s’est établi à 1,9 milliard de dirhams, soit 15% du besoin mensuel annoncé estimé à 12,3 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.