Maroc : Nouvelle amélioration de la production industrielle en avril

Maroc : Nouvelle amélioration de la production industrielle en avril

L’activité industrielle aurait marqué en avril 2013 sa deuxième amélioration consécutive depuis cinq mois, avec un solde d’opinion de 44%, mais reste inférieure à son niveau d’avril 2012, indique Bank Al-Maghrib (BAM) dans son enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie pour le mois d’avril.

Pour les trois prochains mois, 48% des industriels sont optimistes quant à l’évolution de l’activité et 40% prévoient une stagnation, explique l’enquête.

Par branche, ce constat d’amélioration reste valable pour les industries « agro-alimentaires » et « chimiques et para-chimiques », tandis qu’au niveau des industries « mécaniques et métallurgiques », 41% des enquêtés déclarent une stagnation et 37% une baisse.

Pour sa part, l’activité dans la branche « mécaniques et métallurgiques » aurait stagné pour 37% des entreprises et baissé selon 31% d’entre elles.

Quant aux ventes globales, elles se sont améliorées en avril par rapport au mois précédent, selon 43% des industriels, alors que 32% déclarent qu’elles ont baissé, explique la même source.

Par branche, les ventes dans les industries « chimiques et para-chimiques » seraient en hausse selon 56% des industriels, tandis que dans les industries « agroalimentaires » et « électriques et électroniques », près de 43% des patrons déclarent une hausse et 40% une baisse. Dans la branche « textile et cuir », 46% des répondants déclarent une baisse des ventes et 37% une stagnation.

Pour les trois prochains mois, 42% des interviewés anticipent une stagnation des ventes et 41% une hausse. Dans les industries « agro-alimentaires » et « électriques et électroniques », près de 35% des entreprises anticipent une amélioration des ventes et près de 32% une baisse.

En revanche, 58% des patrons des industries « chimiques et para-chimiques » s’attendent à une amélioration des ventes alors que la majorité des branches « mécaniques et métallurgiques » et « textiles et cuir » anticipent plutôt une stagnation.

S’agissant des commandes reçues en avril, elles auraient stagné par rapport au mois précédent selon 54% des industriels et baissé pour 26% d’entre eux.

Par branche, 56% des patrons des industries électriques et électroniques déclarent une baisse et 71% de ceux des industries chimiques et para-chimiques ainsi que près de la moitié dans les autres branches déclarent une stagnation.

Concernant le niveau des carnets de commandes, il est resté à son niveau normal selon 61% des industriels contre 72% le mois précédent. Ce constat est valable pour toutes les branches à l’exception des industries mécaniques et métallurgiques où 54% des enquêtés ont déclaré un niveau des carnets de commandes inférieur à la normale.

Quant aux stocks de produits finis, ils seraient restés à leur niveau normal depuis le début de l’année selon 70% des industriels. Cette évolution a été constatée au niveau de toutes les branches, sauf pour les industries chimiques et para-chimiques où les enquêtés sont restés partagés entre un niveau normal de leurs carnets de commandes (49%) et un niveau supérieur à la normale (44%).

Au cours du mois d’avril, 70% des industriels déclarent que les prix des produits finis ont stagné par rapport au mois de mars.

Par branche d’activité, les prix seraient restés stables dans toutes les branches à l’exception des industries chimiques et para-chimiques, où les industriels sont restés partagés entre une stagnation (54%) et une baisse (42%).

Pour les trois prochains mois, 87% des industriels s’attendent à une stagnation des prix des produits finis. Ce pourcentage atteint 98% dans les industries électriques et électroniques et 90% dans les branches  » agro-alimentaires  » et  » textile et cuir « .

L’enquête mensuelle de conjoncture industrielle de BAM est une enquête d’opinion menée auprès d’un échantillon représentatif comprenant 400 entreprises opérant dans le secteur industriel national. Elle vise à disposer de données de qualité dans des délais courts permettant une évaluation de la conjoncture industrielle pour une bonne prise de décision.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *