Accueil Economie «Maroc Numeric Fund II» s’ouvre aux start-up fondées par les MRE
Economie

«Maroc Numeric Fund II» s’ouvre aux start-up fondées par les MRE

Financement: Le fonds «Maroc Numeric Fund II» (MNF II) étend sa stratégie d’investissement pour inclure les start-up fondées hors du Maroc par les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

En plus de l’investissement dans les start-up marocaines basées au Maroc, cette extension de la stratégie d’investissement de MNF II, approuvée par les organes de gouvernance du Fonds, lui permettra d’investir dans les start-up dont le siège social est basé à l’étranger. Les start-up ciblées devront compter au moins un fondateur de nationalité marocaine parmi ses hommes clés et l’implantation d’une filiale au Maroc créatrice de valeur selon des critères en ligne avec la stratégie de développement de la société investie.

Créé en 2018, MNF II a réalisé 6 investissements à ce jour dans des start-up opérant, entre autres, dans les Fintech, EdTech, LegalTech et l’intelligence artificielle. Il succède au fonds MNF lancé en 2010 et arrivé à la fin de sa période d’investissement en 2016, et qui avait réalisé un total de 17 investissements dans des start-up technologiques marocaines dans différents domaines.

Articles similaires

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

Tendances futures : Cyberattaques, les prédictions de Kaspersky pour 2023

Menace persistante. » Les cyberattaques restent une menace constante et ne présentent aucun...

Souveraineté alimentaire : L’expérience marocaine mise en avant à Dakar

Aziz Akhannouch a mis en avant la politique publique importante dans le...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie