Maroc Telecom : L’activité internationale sauve la mise

Maroc Telecom : L’activité internationale sauve la mise

La stratégie de diversification de l’opérateur porte ses fruits

Face à un contexte incertain, Maroc Telecom joue la carte de vigilance. L’opérateur se montre sur ses gardes et entièrement mobilisé pour surmonter cette conjoncture marquée par une crise sanitaire dont l’impact et la durée restent toujours indéterminés. Cette orientation a été partagée par Abdeslam Ahizoune, président du directoire du Groupe Maroc Telecom, dans son commentaire de la performance commerciale et opérationnelle de l’opérateur au titre du premier trimestre de l’année en cours. Aux trois premiers mois de l’exercice 2021 Mroc Telecom, a vu ses résultats opérationnels tirés par les actifs à l’international. «La stratégie de diversification fait à nouveau ses preuves et améliore sa résilience dans ce contexte de crise», relève-t-on de M. Ahizoune qui souligne que le Groupe poursuit son plan d’économie et parvient à maintenir sa profitabilité. Parmi les faits marquants de ce trimestre on relève l’élargissement de la base client de l’opérateur. Cette dernière s’est accrue de 6,8% à fin mars couvrant ainsi plus de 73 millions de clients. Une progression qui, selon le management de Maroc Telecom, est tirée par la hausse de 11,2 % des parcs dans les filiales.
A cela s’ajoute le maintien des investissements qui sont actuellement orientés vers le renforcement des réseaux, des infrastructures et l’amélioration de la qualité de service. Retour sur les principales réalisations atteintes à fin mars.

Le chiffre d’affaires revient à 8,91 milliards DH
Sur le plan consolidé, Maroc Telecom a réalisé au premier trimestre un chiffre d’affaires de l’ordre de 8,91 milliards de dirhams en baisse de 4,2% comparé à la même période de l’année passée et de 5% à taux de change constant. «La baisse des activités Mobile au Maroc est compensée partiellement par la bonne dynamique de croissance du haut débit fixe au Maroc et des activités des filiales Moov Africa», apprend-on dans ce sens. En effet, les activités du Maroc Telecom ont affiché au titre des trois premiers mois de l’année un chiffre d’affaires en retrait de 9,5% en glissement annuel.
Sous l’impulsion de la Data, les revenus Fixe se sont inscrits en hausse de 2,2% au moment où les revenus Mobile se sont contractés de 16,3%, pâtissant ainsi de la concurrence et du contexte réglementaire notamment sur le segment de la Data prépayée.

2,74 milliards DH de flux nets de trésorerie
Tenant compte de la baisse du chiffre d’affaires, le résultat opérationnel avant amortissement ressort à 56 milliards de dirhams en retrait de 4,9%.
En parallèle, le taux de marge d’Ebitda continue de se maintenir à un niveau élevé. Il se situe ainsi autour de 51,2% illustrant ainsi la pertinence de la gestion rigoureuse des coûts engagée par l’opérateur. Notons que le résultat opérationnel ajusté consolidé du Groupe revient à 2,74 milliards de dirhams en baisse de 5,7% comparé au premier trimestre de l’année passée. Le résultat net ajusté part du groupe se contracte pour sa part de 7,7% pour atteindre les 1,47 milliard de dirhams. Pour ce qui est des flux nets de trésorerie opérationnels ajustés, ils se sont établis à 2,68 milliards de dirhams en baisse de 7,3 % en glissement annuel. Ce repli intervient, selon Maroc Telecom, sous l’effet principal de la baisse de l’Ebitda.

Une bonne performance à l’international

La résilience du Groupe Maroc Telecom au premier trimestre de l’année est portée par une activité à l’international performante. Le Groupe réalise dans ce sens un chiffre d’affaires en hausse de 2%, soit un total de 4,29 milliards de dirhams. Cette performance s’explique par la croissance de 15,8% de la Data Mobile et celle de 21,9% des services Mobile Money. «Hors baisse des terminaisons d’appels, ce chiffre d’affaires est en progression de 2,2% à change constant», relève-t-on de l’opérateur. Maroc Telecom note par ailleurs une amélioration de 3,6% de son résultat opérationnel avant amortissements à l’international générant ainsi 1,88 milliard de dirhams. A cet effet, le taux de marge d’Ebitda ajusté progresse de 0,7 point à taux de change constant pour se hisser à 44%. Une hausse tirée par l’amélioration du taux de marge brute et la maîtrise des charges opérationnelles. Maroc Telecom note par ailleurs une amélioration de 8,7% du résultat opérationnel ajusté de son activité internationale dépassant ainsi le 1 milliard de dirhams.
Dans ce sens, le taux de marge d’Ebida ajusté s’est établi à 23,3% en progression de 1,4 point. En parallèle, les flux nets de trésorerie opérationnels ajustés des activités à l’international se sont élevés à 1,46 milliard de dirhams, en progression de 14,7%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *