Maroc Telecom lance son « Faïz »

Maroc Telecom lance son « Faïz »

Enfin un dénouement heureux et non moins intrigant d’un litige qui a opposé (oppose toujours ?) les deux opérateurs télécoms. Après le Faïz de Méditel, Maroc Telecom décide aussi de gratifier ses abonnées Jawal avec une offre de bonus sur les appels entrants. Faïz, pour rappel, est ce fameux compte dans lequel un abonné pré-payé peut cumuler automatiquement de l’argent à chaque fois qu’il répond à un appel. Il pourra ainsi transformer cet argent en bonus gratuit sur son solde. Pour bénéficier de ce bonus, il faudra nécessairement recharger sa carte. A Maroc Telecom, on explique que cette offre est un « classique » dans la gamme des programmes de fidélisation utilisés par plusieurs opérateurs dans le monde. Légèrement plus rémunératrice que l’offre de Méditel (0,25 centimes pour chaque minute entrante contre 0,20 de Méditel), le « Faïz » de l’opérateur historique marque cependant un volte-face inattendu.
Et pour cause, quelques semaines auparavant, l’opérateur historique avait saisi l’ANRT pour bloquer l’offre de Méditel, celle-là même qu’il propose aujourd’hui à ses clients. À l’époque, Maroc Telecom avait avancé deux arguments à l’appui de sa plainte.
Le premier considérait que l’offre de Méditel contredit le discours même de l’opérateur exigeant une hausse des tarifs de la terminaison d’appels sur son réseau.
En effet, ce dernier ne cesse de clamer que les tarifs de l’interconnexion en vigueur ne lui permettent pas de couvrir ses coûts. Comment, dans ce cas, Méditel pouvait utiliser les marges qu’elle dégageait sur le trafic entrant pour subventionner son offre commerciale ? se sont interrogés à l’époque les responsables de Maroc Telecom. Méditel avait soulevé le caractère commercial et non réglementaire du différend. Surtout que le produit avait été validé par le régulateur national, comme l’exigent les procédures en vigueur. Mais c’est bien le second argument qu’avait avancé l’opérateur historique qui a laissé plus d’un perplexe. Pour IAM, l’offre Faïz allait avoir des effets pervers, comme pousser les employés à appeler leurs propres téléphones depuis le travail ou les enfants à faire pareil depuis la maison à l’insu de leurs parents !!
Aussi pertinent qu’il puise être, l’argument est-il toujours d’actualité, maintenant que l’opérateur historique a adopté le produit ? L’autre question qui se pose a trait à l’issue de la plainte déposée par Maroc Telecom auprès de l’ANRT ? Aucune réponse n’est disponible pour le moment à ces deux questions. Ceci étant, et maintenant que les deux opérateurs ont adopté la formule, quelques remarques s’imposent. Dans les deux offres, le montant du bonus sera au maximum égal à la valeur de la recharge effectuée.
Sous d’autres cieux, le bonus octroyé correspond à la valeur réelle des points cumulés, quel que soit le montant des recharges. En dehors des cartes pré-payées, qu’en est-il des formules hybrides, comme celles du forfait maîtrisé qui passe automatiquement au système de la carte pré-payée après épuisement du forfait ? Vont-ils également bénéficier d’un bonus une fois leur forfait consommé ?
Il existe certes un programme de fidélisation pour cette catégorie qui permet de cumuler des points en fonction des communications effectuées sur un mobile. Mais le concept, ainsi que le mode de gratification diffèrent. Qui dira mieux?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *