Meknès : 24 MDH pour la mise niveau de la zone industrielle de Sidi Bouzekri

Meknès : 24 MDH pour la mise niveau de la zone industrielle de Sidi Bouzekri

Une enveloppe de 24 millions de dirhams (MDH) sera mobilisée pour la mise à niveau de la zone industrielle de Sidi Bouzekri à Meknès, un projet qui s’inscrit dans le cadre des efforts visant le développement du tissu économique et de l’infrastructure industrielle au niveau de la préfecture.

Une convention relative à la réhabilitation de cette zone a été approuvée, à cet effet, lors de la session ordinaire de février de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Fès-Meknès (CCIS-FM) tenue mardi dans la cité ismaélienne et consacrée à l’examen et à l’approbation de plusieurs points et des projets de conventions.

La réalisation du projet de mise à niveau de la zone industrielle de Sidi Bouzekri, objet d’un partenariat entre le conseil régional de Fès-Meknès (4 MDH), la CCIS-FM (10 MDH), les conseils préfectoral et municipal de Meknès (4 MDH chacun), l’Association des professionnels de la zone (Azima) et la société Al Omrane de Meknès, s’étalera sur une période de 12 mois.

Il porte sur la réalisation des travaux d’aménagement et de renforcement des voies, le renforcement du réseau d’assainissement liquide et de l’éclairage public, la mise à niveau de l’accès de la zone, la création des espaces verts et l’installation de caméras de surveillance.

La société Al Omrane sera chargée de la réalisation des travaux alors que la CCIS de Fès-Meknès aura pour mission de coordonner les efforts des professionnels pour réussir ce projet, qui fait partie de son plan d’action pour 2020, adopté au cours de cette session.

Ce plan d’action porte sur trois volets «stratégiques» visant la contribution à l’amélioration du climat des affaires et la compétitivité de la région, le renforcement des compétences des membres de la Chambre et de leur représentation et la consolidation des relations avec les institutions étrangères.

Il sera procédé notamment à l’achèvement de la réalisation des projets structurants supervisés par la Chambre, la réalisation de projets à effet direct sur le développement économique régional, la mise en place de nouveaux services à valeur ajoutée et le renforcement de la communication et des liens avec des institutions étrangères.

Une vingtaine de points ont été soumis à l’examen et à l’approbation des membres de la Chambre, dont des projets d’annexes complétant des conventions relatives à la mise en œuvre du plan de développement de la CCIS-FM (contrat programme 2018-2021).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *