Mesures d’appui pour amortir le choc Covid-19 : Les entrepreneurs de Casablanca-Settat livrent leurs avis

Mesures d’appui pour amortir le choc Covid-19 : Les entrepreneurs de Casablanca-Settat  livrent leurs avis

La Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca-Settat a réalisé une enquête auprès de 733 entrepreneurs de la région dont 52% opèrent dans le commerce, 34% dans les services et 14% dans l’industrie.

L’objet de cette enquête est de sonder les préférences des professionnels en matière de mesures d’appui pour amortir le choc Covid-19. Répondant à un questionnaire qui leur a été soumis, 30% des participants ont mis le curseur sur la baisse des ventes, 20% évoquent le non-paiement des factures des ventes et 17% soulèvent les difficultés de trésorerie. De même, 9,8% des réponses concernent la baisse d’approvisionnement et 9% autres la baisse des investissements. Interrogés sur leur préférence des mesures d’appui, les aides financières ressortent en premier (24,5% des réponses), suivies de l’exonération des charges fiscales (24%) et le report des échéances fiscales (17%). L’exonération de taxes communales arrive en 4ème position en termes de préférence avec 15% des avis, contre 10% pour le soutien à l’emploi et 9,5% pour l’exonération des loyers communaux.

En ce qui concerne les formes d’appui financier les plus prisés par les professionnels, 45,7% des répondants évoquent les emprunts bancaires à taux réduit. 22,5% autres préfèrent les reports d’échéances des crédits sans charges supplémentaires, tandis que 19,1% préfèrent des assouplissements pour accéder au financement. De même, 11,7% sont favorables aux assouplissements de garantie bancaire au moment où 1%, soit 7 entreprises, préfèrent les subventions directes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *