Economie

Metro, la nouvelle enseigne Makro

Makro devient Metro. Les riverains du quartier Sidi Maârouf ne comprenaient pas ce qui était en train de se passer, il y a quelques semaines, dans l’hypermarché de leur périmètre. Des travaux qui sont menés tout au long de la journée, l’enseigne Makro qui disparaît, une nouvelle qui prend la relève.
Actuellement, c’est le travail de finition qui est en cours. Pour eux, la transformation était brusque. Et pourtant, cela n’en a pas du tout l’air aux yeux des gérants de la chaîne allemande. Au contraire, l’entrepôt devait changer d’identité depuis 1998, date à laquelle Makro devient Makro au niveau international .
L’ensemble des hypermarchés Makro devait d’ailleurs connaître le même sort. « Le changement d’enseigne doit apporter du nouveau au client. Il ne s’agit pas uniquement de changer d’identité visuelle», selon Jaouad Bennis, P-DG de la chaîne. «Il s’inscrit dans le cadre de notre plan stratégique qui vise à asseoir notre concept d’entrepôt cash&carry destiné aux professionnels», ajoute-t-il. La rénovation a touché aussi bien le mode de rangement de la marchandise qu’à l’installation de nouvelles unités frigorifiques notamment.
Une enveloppe de 80 millions de dirhams a été dédiée au programme de remodelage et de relooking dont 25 millions affectés aux installations de froid. « Le but est de répondre à l’ensemble des besoins de notre clientèle », assure François Sidibé, directeur des achats food. Ses clients ce sont les revendeurs, épiciers, restaurateurs, hôteliers, sociétés de services….Ils en comptent quelque 86000, selon les statistiques arrêtées en 2000. Il table sur un chiffre d’affaires prévisionnel de l’ordre de 3 milliards de dollars dont 75 % réalisés dans le rayon des produits alimentaires représentant environ 6000 références.
Le groupe présent à travers 26 pays réalise quant à lui un chiffre d’affaires de 47 milliards d’euros, soit plus de 475 milliards de DH. Il est devenu propriétaire à part entière du capital de Makro Maroc en 1996, après le rachat des parts de son associé l’ONA qui a préféré se consacrer à la gestion de l’enseigne Marjane et tout récemment d’ACIMA (aux côtés de son associé français Auchon).
Au Maroc, le groupe Metro prévoit de faire dans un avenir proche sa première ouverture à Marrakech. Dans son portefeuille national, il compte cinq ouvertures.
Le fut celui de Sidi Maarouf en 1991. Ce n’est qu’une année plus tard que Rabat et Ain Sebaâ lui emboîtèrent le pas. Fès accueillit l’enseigne en 1993. Agadir, dernier en lice ne l’a fait qu’en 2000.

Articles similaires

EconomieUne

Ports : Hausse de 13% du volume des trafics de commerce au 1er trimestre 2024

Le volume global des trafics de commerce traités par les ports a...

EconomieUne

INRH : Un projet pilote d’une plateforme marine offshore dans le pipe

Pour la surveillance scientifique des écosystèmes côtiers

EconomieUne

Go Siyaha: 430 demandes de financement et d’appui technique reçues à ce jour

Le programme Go Siyaha affiche déjà un bilan positif depuis son lancement...

Economie

A travers le Maroc et l’Afrique : Corps Africa promeut la culture philanthropique

Corps Africa a organisé le 22 mai à Casablanca sa Journée des...