Mis en œuvre par Enabel : Le projet Depomi lancé dans le Souss-Massa

Mis en œuvre par Enabel : Le projet Depomi lancé dans le Souss-Massa

A terme, le projet Depomi prévoit d’atteindre les résultats relatifs au renforcement des compétences des acteurs partenaires et de la gouvernance pour l’accompagnement de la migration.

 


Le projet «Déploiement des politiques migratoires au niveau régional» (DEPOMI) a été lancé officiellement vendredi au niveau de la région Souss-Massa, et qui vient pour intégrer progressivement la dimension de la migration dans les politiques et stratégies publiques au niveau de cette région.
Ce projet, financé par l’Union européenne via le Fonds fiduciaire d’urgence (FFU), va permettre au ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger d’intégrer d’une manière progressive et coordonnée la dimension de la migration et le développement dans les politiques et stratégies publiques aux niveaux national et régional.
En effet, le processus de régionalisation avancée est une opportunité pour mettre les régions au cœur de la mise en œuvre de la Stratégie nationale au profit des Marocains résidant à l’étranger (SNMRE) et la Stratégie nationale d’immigration et d’asile (SNIA), dans les régions concernées par le projet, à savoir l’Oriental, Béni Mellal-Khénifra et Souss-Massa, qui présentent des réalités migratoires différentes, et où les acteurs locaux sont les mieux placés pour analyser et gérer la dynamique migratoire spécifique propre à leur territoire afin d’en faire un levier efficace pour le développement économique et social.

La mise en œuvre du projet est confiée à Enabel, l’Agence belge de développement, en coordination avec tous les acteurs concernés. Le budget alloué à ce projet est de huit millions d’euros.
A terme, le projet Depomi prévoit d’atteindre les résultats relatifs au renforcement des compétences des acteurs partenaires et de la gouvernance pour l’accompagnement de la migration. Une feuille de route ayant trait à la mobilisation des compétences et la promotion de l’entrepreneuriat des Marocains résidant à l’étranger au niveau territorial, ainsi que la déclinaison régionale de la politique migratoire sera élaborée par région pour instaurer un mécanisme de concertation et de coordination des acteurs qui s’appuie sur l’intégration régionale et locale.

Par ailleurs, le projet prévoit également le renforcement du partenariat avec les organisations de la société civile pour l’atteinte de résultats escomptés ainsi que le développement de la recherche scientifique grâce à une collaboration entre les universités marocaines et européennes. L’objectif de cette dernière est de créer de la connaissance, d’approfondir la recherche dans certains domaines y afférents et de mettre à la disposition de ces régions toutes les informations et données nécessaires pour mieux intégrer la migration et le développement d’une manière efficace dans les différents projets et initiatives ayant trait au développement local.

Notons que la cérémonie de lancement de ce projet au niveau de Souss-Massa été présidée par Nezha El Ouafi, ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargée des Marocains résidant à l’étranger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *