Mobilité : 144 millions DH pour le BHNS d’Agadir

Mobilité : 144 millions DH pour le BHNS d’Agadir

C’est parti pour le projet de la première ligne de Bus à haut niveau de service (BHNS) à Agadir, dont les travaux d’infrastructures (premier lot) coûteront 144 millions DH.


Dans les détails, la société Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains SA vient de lancer l’appel d’offres pour la réalisation des travaux d’infrastructures pour la première ligne de BHNS de la ville d’Agadir
lot n° 1. L’ouverture des plis aura lieu le 2 février prochain.
Selon le maître d’ouvrage, ce chantier comprend les travaux d’infrastructures de la plateforme BHNS y compris la multitubulaire, de génie civil et revêtements des stations, de voirie et d’aménagement paysager de façade à façade et protection des réseaux existants rentrant dans le cadre de la réalisation des travaux d’infrastructures de la première ligne de BHNS de la ville d’Agadir.
Ces travaux d’aménagement des infrastructures portent sur un seul lot n°1 de la section prioritaire : avenue Mohammed V, avenue Général Kettani, avenue Hassan II, jusqu’au carrefour Kamra.
Les travaux d’infrastructures et d’aménagements urbains à réaliser dans le cadre du nouveau projet de la première ligne de BHNS de la ville d’Agadir sur un linéaire d’environ 15,5 km s’inscrivent dans le cadre des objectifs de la stratégie nationale des déplacements urbains visant à établir un système de déplacements urbains efficace, de qualité, au moindre coût, respectueux de l’environnement, tout en garantissant une viabilité financière durable, avec priorité au transport en commun, conformément aux préconisations du Plan de déplacements urbains (PDU) du Grand Agadir approuvé en 2015.
Cette ligne devra relier le port d’Agadir au quartier de Tikiouine et aux zones industrielles avoisinantes et desservir le quartier administratif de la ville, l’avenue Hassan II, Souk El Had, l’avenue Hassan Ier, le complexe universitaire Ibn Zohr et la Zone industrielle de Tassila.


Longs de 18 mètres, et d’une capacité de 145 et 160 personnes, les bus tiendront compte des exigences des personnes à mobilité réduite, des malvoyants et autres, avec pour particularité le recours à la technologie, à travers l’installation d’un système numérique dans 38 carrefours et l’accès à l’information à travers les bornes voyageurs.
La ligne traversera également un groupe de sites, d’établissements et d’avenues principales de la ville. Cette flotte de bus est à même d’améliorer l’attractivité de la ville et de résoudre les problématiques relatives au transport public.
Ce projet est le premier axe du Programme de développement urbain d’Agadir (2020-2024), dont la cérémonie de lancement a été présidée, en février dernier, par SM le Roi Mohammed VI.
Ayant mobilisé une enveloppe de 6 milliards de dirhams d’investissements, ce programme vise la consécration du positionnement de la ville d’Agadir et le renforcement de son rayonnement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *