CouvertureEconomieUne

«Morocco now» met le cap sur l’Allemagne

Le ministre Jazouli a tenu une réunion qualifiée de «productive» avec l’ambassadeur allemand au Maroc. (D.R)

Roadshow d’une délégation menée par le ministre de l’investissement ainsi que le DG de l’AMDIE et le vice-président de la CGEM

Diplomatie économique L’Allemagne semble être au cœur de la stratégie marocaine pour la promotion de l’offre Maroc. Une délégation de haut niveau fera le déplacement à Munich dans quelques jours avec l’objectif affiché de drainer plus de capitaux allemands.

Les détails.

Le ministre délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, vient de rencontrer Robert Dolger, ambassadeur de la République d’Allemagne au Maroc, dans le cadre des préparatifs de la campagne de promotion qui sera organisée par le ministère et l’Agence nationale pour le développement des investissements et des exportations en Allemagne, pour promouvoir l’offre marocaine et renforcer le dynamisme des investissements. Le ministre Jazouli a tenu une réunion qualifiée de «productive» avec l’ambassadeur allemand au Maroc.

Les discussions ont porté sur l’exploration des opportunités d’investissement et le renforcement de la coopération économique entre les deux pays. Dans les détails, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la préparation du roadshow organisé par le ministère délégué chargé de de l’investissement, de la convergence et de l’Evaluation des politiques publiques et de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), visant à présenter le Maroc comme une destination d’investissement de choix pour les entreprises allemandes.

Concrètement, le roadshow démarre à Munich le 24 avril avec la participation de Zouhour Alaoui, ambassadrice de Sa Majesté le Roi en Allemagne, ainsi que Mohcine Jazouli, Ali Seddiki, directeur général de l’AMDIE et Mehdi Tazi, vice-président de la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc). Pour les responsables, l’événement promet d’être une occasion de discuter les perspectives dans le domaine industriel, les initiatives en matière d’énergie propre et davantage d’entreprises collaboratives. C’est également une opportunité d’explorer le potentiel du marché marocain et de favoriser les partenariats bilatéraux.

Energie
La thématique de l’énergie sera sans nul doute très présente dans les échanges entre les responsables marocains et allemands. Dans ce sens, la délégation marocaine compte dans ses rangs Badr Ikken, président du Conseil d’affaires Maroc-Allemagne à la CGEM, qui reste l’un des responsables les plus au fait des potentialités dans le domaine de l’énergie et de la recherche pour avoir été pendant de longues années directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN). L’événement intervient également quelques temps après l’annonce par le Royaume de l’Offre Maroc dans le secteur de l’hydrogène vert.

En application des Hautes directives royales données lors de la séance de travail présidée par SM le Roi Mohammed VI, en date du 22 novembre 2022 et des Hautes instructions de Sa Majesté, contenues dans le discours du Souverain à l’occasion du 24ème anniversaire de la Fête du Trône en date du 29 juillet 2023, dans lequel Sa Majesté le Roi avait engagé le gouvernement à entreprendre la mise en œuvre rapide et qualitative de «l’Offre Maroc» dans le domaine de l’hydrogène vert «de manière à valoriser les atouts dont dispose Notre pays en la matière et à répondre au mieux aux projets portés par les investisseurs mondiaux dans cette filière prometteuse» ; le chef de gouvernement Aziz Akhannouch a émis, lundi 11 mars 2024 à Rabat, la circulaire de mise en œuvre de «l’Offre Maroc» pour le développement de la filière de l’hydrogène vert, laquelle constitue une offre opérationnelle et incitative, couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière de l’hydrogène vert. Une offre adaptée aux besoins des investisseurs et ce, afin de positionner le Royaume en tant qu’acteur compétitif sur cette filière naissante à fort potentiel.

En 2020, le Royaume et l’Allemagne avaient conclu à Berlin un accord relatif au développement du secteur de la production de l’hydrogène vert. L’accord a été signé alors par l’ambassadeur du Maroc en Allemagne Zohour Alaoui, et le ministre fédéral de la coopération économique et du développement, Gerd Müller, en présence du ministre allemand de l’économie, Peter Altmaier, la ministre de l’environnement, Svenja Schulze, la ministre de l’éducation et de la recherche, Anja Karliczek, et du secrétaire d’État au ministère des transports et des infrastructures numériques. Cet accord devait permettre aux deux parties de développer le secteur de la production d’hydrogène vert et à mettre en place des projets de recherche et d’investissement dans l’utilisation de cette matière, source d’énergie écologique. Concrètement, les autorités des deux pays ont annoncé deux premiers projets dans la déclaration d’intention. Il faut préciser que le Maroc a été le premier pays à signer un accord de ce genre avec l’Allemagne juste après la présentation de la stratégie nationale allemande sur l’hydrogène.

A noter qu’en novembre 2023, le chef de gouvernement Aziz Akhannouch, avait eu des entretiens à Berlin avec le Chancelier allemand Olaf Scholz, concernant les moyens de promouvoir la coopération entre les deux pays dans tous les domaines. Cette entrevue avait été l’occasion d’échanger autour de nombre de dossiers et de questions d’intérêt commun et d’examiner les formules possibles pour construire des partenariats sur les plans économique et commercial. Lors de cet entretien, qui s’est déroulé en présence de la ministre de l’économie et des finances, Nadia Fettah, et de l’ambassadeur de SM le Roi en Allemagne, les deux parties se sont félicitées du partenariat distingué liant les deux pays et ont passé en revue les différents défis actuels et futurs. Le chef de gouvernement était alors à Berlin pour participer à l’initiative du G20 pour l’Afrique «Compact with Africa».

Partenariat
Développement économique
La ministre allemande de la coopération économique et du développement, Svenja Schulze, avait effectué une visite de travail au Maroc en janvier 2024. La ministre avait alors salué les relations unissant le Royaume du Maroc et l’Allemagne. «Nous avons vraiment un partenariat solide», s’était félicitée Mme Schulze dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. La ministre allemande a, dans ce sens, noté que les discussions ont porté sur des questions d’intérêt commun, dont la politique migratoire, le climat et l’énergie. Elle a souligné la volonté d’approfondir la coopération avec le Royaume dans ces domaines. Quelques mois auparavant, la ministre allemande de la coopération économique et du développement, Svenja Schulze, avait salué lors d’une visite à Benguerir le leadership du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables. Lors d’une visite des différentes installations et unités du «Green Energy Park» à Benguérir, dans la province de Rehamna, Mme Schulze, qui était accompagnée d’une importante délégation allemande, a affirmé que le Maroc dispose des compétences et expériences nécessaires en matière de production des énergies renouvelables destinées aussi bien au marché national qu’international. Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, la ministre allemande a expliqué que cette plateforme, qui œuvre au développement des systèmes liés à l’énergie solaire et contribue au renforcement des capacités du Royaume et du continent africain dans ce domaine, joue un rôle majeur dans le renforcement des efforts visant l’élimination des émissions du dioxyde de carbone. Elle a également fait part de la volonté de son pays de promouvoir davantage la coopération avec le Maroc dans le domaine des énergies renouvelables, eu égard à l’importance de ce secteur pour les deux pays et, partant, pour le monde entier.

Articles similaires

ActualitéUne

La RAM et la CDG s’allient pour un écosystème TravelTech marocain

Royal Air Maroc (RAM) et la Caisse de dépôt et de gestion...

SociétéUne

Ce que révèle la carte sanitaire pour la région de Casa-Settat en 2023

Les écarts en matière de santé entre les régions continuent de se...

EconomieUne

SMIT : Une plateforme dédiée aux produits touristico-culturels en préparation

Basée sur la réalité virtuelle et l’IA générative

Economie

Retour des Summer Surprises de Emirates

Emirates lance des offres spéciales pour les voyageurs marocains qui se rendent...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux