Mounir El Bari : «L’industrie du carton est primordiale pour développer une région»

Mounir El Bari : «L’industrie du carton est primordiale pour développer une région»

Entretien avec Mounir El Bari, directeur général de GPC Papier et Carton

Bien que 2020 soit une année difficile sur le plan économique et managérial, GPC Papier et Carton a défié la conjoncture et a choisi Berkane pour marquer sa présence dans la région de l’Oriental. L’opérateur a en effet inauguré durant cet exercice un site de montage de plateaux en carton dédié au conditionnement d’agrumes et autres produits agricoles. Une unité qui porte sur un investissement de 50 millions de dirhams et dont l’ambition est d’accompagner l’essor économique que connaît l’Oriental, notamment à travers ses différentes zones industrielles dont l’agropole de Berkane. Le site de Berkane vient compléter la mosaïque régionale de GPC Papier et Carton. La filiale d’Ynna Holding est en effet présente au niveau de Kenitra, Agadir, Casablanca et Meknès. Elle vient également s’ajouter aux centres de montage de plateaux agricoles de GPC dont ceux de Aït Melloul, de Mohammedia et de Mejjat. Dans cet entretien, Mounir El Bari, directeur général de GPC Papier et Carton, fait un tour d’horizon de l’usine de Berkane et partage les perspectives de développement de l’entreprise aussi bien dans la région que sur l’ensemble du territoire national.

ALM : GPC Papier et Carton a étendu son champ d’activité, en 2020, à la région de l’Oriental. Pourquoi avoir choisi ce territoire et ce timing précisément ?

Mounir El Bari : GPC a investi quelque 50 millions de dirhams sur Berkane en 2020 afin d’accompagner l’essor de l’économie dans l’Oriental et celui du secteur agricole des agrumes en particulier. Effectivement, l’industrie du carton est primordiale pour développer une région et/ou une économie. Nous avons donc choisi d’être présents à Berkane suite à la demande de notre clientèle de Berkane mais aussi pour que la région ne manque pas d’emballage en carton lors de son développement. GPC est donc prête à suivre le développement de la grande région de l’Oriental et ce pour tous les secteurs : industriel et agricole mais aussi le secteur de l’automobile où des multinationales équipementiers de voitures ont commencé à s’installer.

Par quoi se distingue l’usine de Berkane des autres usines GPC ?

L’unité de Berkane est spécialisée dans un premier temps dans le montage des plateaux agricoles et propose au secteur des agrumes tout type de plateaux. La capacité installée est de 10 millions de plateaux.

Quel bilan dressez-vous de la première année d’activité de l’usine de Berkane ?

Le bilan est plus qualitatif que quantitatif puisque si les industriels et les agriculteurs de la région trouvent à côte d’eux une unité de carton, ça n’a pas de prix. L’industrie du carton est une industrie de proximité où il faut être aux côtés de la clientèle. Nous ne pouvons parler d’un premier bilan qu’après 5 ans.

Quelle est la part de cette nouvelle unité industrielle dans le portefeuille GPC ?

Aujourd’hui, cette unité ne représente qu’une partie minime du chiffre d’affaires de GPC mais le plus important est que si la région veut investir sur d’autres secteurs, le carton essentiel pour leur business est déjà là !

Quelles sont vos perspectives de développement dans la région et sur l’ensemble du territoire national ?

GPC attend l’opportunité pour investir davantage sur cette région où nous avons encore une grande surface couverte disponible. Sur l’ensemble du territoire national, GPC compte investir davantage sur les sites existants (Kénitra, Mohammedia, Agadir, Meknès et Berkane) mais compte aussi investir sur des régions où l’activité industrielle et/ou agricole est en développement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *